Faire revivre la magie

Un décor du temps des Fêtes peut emplir l’espace de votre maison et laisser place aux souvenirs…

Il est rare que nous parlions de nous dans les billets, mais en ce temps de nostalgie, laissez-nous vous raconter la magie des marchés de Noël européens que nous faisons revivre à tous les ans dans notre maison.

Décembre 2006, nous nous retrouvons à Salzbourg en Autriche, dont la vieille ville est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ville riche en histoire où naquit Mozart. Soit dit en passant, ne parlez pas de la Mélodie du bonheur (famille von Trapp) aux Autrichiens. Ceux rencontrés frissonnaient de dégoût et ne voulaient pas entendre parler de ce film à l’américaine.

Revenons à Salzbourg dont le nom fait référence aux mines de sel (salz) et au château (bourg) trônant au sommet d’une colline. Du haut de ce château, nous entendons des chants anciens. Nous admirons cette carte postale « vivante » de la place de la cathédrale de Salzbourg située au pied de la colline. Pour y arriver, nous traversons une allée de boutiques d’orfèvre, de designer et autres produits de luxe.

Salzbourg. Photo de Pintaric sur Wikipedia

La place de la cathédrale regorge de petites roulottes illuminées qui offrent une panoplie de produits. Émerveillée, je me sens comme un enfant devant son premier magasin de jouets. Des maisons de poupées miniatures, des boules de Noël artisanales, des anges et autres symboles fabriqués avec des mini bâtonnets de bois, des trains miniatures, des boules musicales dont les flocons artificiels mettent des étincelles dans les yeux de ceux qui ont su garder leur cœur d’enfant.

Nous bifurquons vers une odeur de punch, prononcé « pounch », boisson chaude alcoolisée (ou non) à saveur de canneberge, cannelle, orange, etc. Par un froid sibérien nous nous réchauffons autour d’un feu extérieur autour duquel des visages échangent des sourires. Plus près de la cathédrale, devant laquelle un chœur nous berce de leurs voix, nous nous laissons tenter par des pommes de terre cuites au four. Sans oublier les kiosques à biscuits et confiseries : fudge, sucre à la crème, biscuits au beurre.

Des souvenirs de Salzbourg scintillent dans chacun des sapins des membres de nos familles.

Nous croyions avoir vu le plus beau marché de Noël à Salzbourg. Nous n’étions pas encore arrivés à Prague…  (lire demain « Il était une fois Prague »)

Photo du Marché de Noël (pas nécessairement de 2006)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone