De l’espoir pour les copropriétaires

iStockphoto
iStockphoto

Des milliers de gens viennent d’accéder à la copropriété depuis le grand déménagement du 1er juillet. Et selon la Chambre des notaires du Québec, environ 266 000 ménages québécois vivront en copropriété d’ici 2016.

En attendant que le gouvernement provincial légifère pour mettre de l’ordre dans le fouillis juridique des copropriétés, les gens vivant en condo ont le bonheur d’accéder à un portail où toute l’information susceptible de les éclairer a été regroupée.

L’adresse est le www.LACOPROPRIETE.INFO. Le site se présente comme une bande dessinée. C’est clair, ludique, convivial, très facile d’accès.

Le site regroupe les compétences et les connaissances de 11 ordres professionnels et organismes d’autoréglementation du Québec.

Promoteur, acheteur, vendeur, syndicat, copropriétaire, vous n’avez qu’à cliquer sur les mots «nous joindre» pour obtenir le renseignement que vous désirez: fonds de prévoyance, responsabilités du gestionnaire de copropriété, assurance, etc. Des experts vous répondront.

Un service d’infolettre est disponible, également un lexique (faut bien s’entendre sur les termes quand même), des modèles de document à dresser (avis de convocation, bulletin de votre, procès-verbal) et une liste de vidéos (gestion de fonds, promesse d’achat, obligations du vendeur, les assurances du syndicat de copropriété, médiation).

Le site est une création de la Chambre des notaires du Québec avec la collaboration du ministère de la Justice. Il est le fruit des journées de consultation publique sur la copropriété menée par la notaire Me Christine Gagnon et l’économiste François Desrosiers durant l’été 2012.

Si vous voulez mon avis, c’est une «sacrée» bonne nouvelle. Depuis le temps qu’on l’attendait!

La copropriété est un mode d’habitation appelé à progresser, non à régresser. Comptez les boomers qui vendent leurs résidences sous de multiples contraintes pour s’acheter un condo et ajoutez les jeunes qui passent par la copropriété avant d’accéder à leur première propriété. Cela commence à faire du monde.

La vague n’est pas terminée même si le marché de la construction est engorgé pour le moment dans la région de Montréal. Les experts prévoient une reprise en 2016.

Photo : iStockphoto

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone