iStock

Applications mobiles pour l’épargne

Einstein disait que la folie, c’est de toujours utiliser le même moyen pour atteindre un but alors que ce moyen échoue sans cesse. Vous ne réussissez pas à épargner assez d’argent pour l’achat d’une propriété? Voici un nouveau moyen : les applications mobiles.

Il existe plusieurs applications mobiles pour vous permettre d’échapper à la folie d’Einstein et d’épargner davantage pour que votre désir de devenir propriétaire se concrétise.

Spendee, Mint, Flipp, Checkout 51, Budget Express, Zweet sont toutes des applications mobiles conçues pour vous aider à mettre des dollars de côté. Évidemment, elles ne sont pas toutes identiques. Elles possèdent leurs caractéristiques propres : éléments visuels, comptes bancaires, objectifs financiers, conseils d’épargne, rabais en cours dans certains magasins, programme de points, carte de fidélité, suivi de l’argent, français ou anglais, etc.

Pour s’y retrouver, le journal La Presse a consulté deux experts qui se prononcent sur les caractéristiques de chacune des applications, en mettant l’accent sur le positif et le négatif. On voit poindre des différences au niveau de la facilité d’utilisation, du design visuel, du prix, de l’assistance technique, de la variété des produits pour les rabais, etc.

Voici un exemple : «Mint est une des applications de finances personnelles les plus connues et les plus puissantes, note Hadi Ajab, planificateur financier au Centre financier Carrefour. Elle permet de consulter les transactions pour l’ensemble de ses comptes bancaires, de sorte à voir toutes ses dépenses et ses revenus d’un coup d’oeil. On peut aussi programmer des avertissements qui sont lancés si l’on dépasse notre budget, et mettre en place des objectifs financiers pour en faire le suivi. Gratuite, l’appli offre aussi des conseils d’épargne – parfait pour ceux qui veulent mettre de l’argent de côté. Positif : utilisation intuitive; négatif : pas encore disponible en français.»

Dans ces périodes difficiles où plusieurs premiers acheteurs n’arrivent pas à épargner suffisamment depuis le resserrement de l’accès à la propriété, ces applications mobiles se présentent comme un outil supplémentaire.

Photo: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page