Achats en ligne : les hommes en avant

Selon un sondage mené par Visa, ce sont les hommes quidépenseront davantage par le biais d’achats en ligne que les femmes au cours dela rentrée scolaire.

« Cet été, 55 % des acheteurs canadiens en ligne setourneront vers Internet pour préparer leurs achats en vue du retour à l’école,les hommes ayant indiqué qu’ils dépenseront en ligne près de deux fois plus queleurs homologues féminines » indique le communiqué de presse.

« Les acheteurs canadiens en ligne prévoient dépenseren moyenne 621 $ en ligne et dans les magasins d’ici la fête du Travail, soit 7% de plus que ce qu’ils avaient l’intention de dépenser en ligne l’an dernier.Les livres et les vêtements sont les achats en ligne les plus populaires pourle retour à l’école, 37 % des répondants ayant l’intention d’acheter cesarticles. Parmi les autres incontournables qui seront achetés en ligne figurentles produits de santé et de beauté (26 %), les déplacements (24 %) et lesarticles liés aux ordinateurs ou aux logiciels (23 %). »

Voilà des statistiques intéressantes pour ceux et cellesqui, friands de cocooning, se laissent tirer l’oreille pour sortir du confortde leur foyer. Ils préfèrent acheter de leur domicile que de courir lesmagasins. C’est plus commode, disons. Voici d’autres statistiques :

« Le sondage a révélé que les consommateurs se tournentvers le Web pour de meilleurs prix (48 %), pour sa commodité (40 %) et pour demeilleurs soldes et promotions (35 %). En outre, plus de 30 % des acheteurs enligne canadiens âgés entre 18 et 34 ans utiliseront un blogue pour trouver desrenseignements sur les produits et des comparaisons de prix; les autres adultessont moins susceptibles de naviguer sur un blogue et d’avoir recours à d’autresressources en ligne.

« Il existe aussi des variantes intéressantes en ce quia trait à la façon dont les Canadiens se préparent pour le retour à l’école unpeu partout au Canada. Tant les Canadiens de l’Atlantique que les habitants del’Ontario ont l’intention de dépenser davantage en ligne (164 $ et 134 $,respectivement) que les résidents du Québec (83 $) d’ici la fête du Travail.Les Ontariens s’attendent aussi à acheter en ligne un peu moins fréquemment queles Canadiens de la Colombie-Britannique et de l’Alberta, ce qui est en accordavec le montant plus élevé qu’ils prévoient dépenser en ligne d’ici la fête duTravail. Les résidents du Québec sont les plus susceptibles d’acheter des bienssur un site Web canadien (87 %). En Colombie-Britannique, les acheteurs enligne sont plus susceptibles (36 %) que ceux de l’Atlantique et du Québec (21 %et 13 %, respectivement) d’effectuer des achats sur des sites au sud de lafrontière. »

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone