Ventes résidentielles : du jamais vu à MTL

Au mois de juin, les ventes résidentielles ont augmenté de 1% dans la grande région de Montréal comparativement à juin 2017. Hausse timide, certes, mais révélatrice de la vague sur laquelle surfe la région depuis plus de trois ans.

iStock
iStock

« Cela fait maintenant 40 mois consécutifs que l’activité immobilière est en hausse dans la région montréalaise. Nous n’avons jamais vu une croissance aussi soutenue », signale Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

Voici le portrait du mois de juin dressé par la CIGM à partir de la base de données Centris, que nous rapportons textuellement.

Variation des ventes par secteurs

  • Sur le plan géographique, cinq des six principaux secteurs de la RMR ont affiché des augmentations du nombre de ventes en juin.
  • Laval et Vaudreuil-Soulanges ont connu les hausses les plus importantes, soit de 8 % et 6 % respectivement.
  • La Rive-Sud et la Rive-Nord sont nez à nez, avec une croissance de 4 % chacune, tandis que l’activité a crû de 1 % dans le secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu.
  • Seule l’île de Montréal a enregistré une diminution des ventes en juin, de l’ordre de 5 %. Il s’agit seulement de la deuxième baisse à ce chapitre au cours des 24 derniers mois pour l’île de Montréal.

Statistiques par catégories de propriétés

  • iStock
    iStock

    C’est grâce aux ventes de copropriétés que l’activité immobilière a progressé en juin. Les 1 383 transactions dans cette catégorie représentent une croissance de 7 % par rapport au même mois en 2017.

  • À l’inverse, les ventes de maisons unifamiliales (2 290 transactions) et de plex (404 transactions) ont légèrement fléchi, de 2 % et de 3 % respectivement.

Au chapitre des prix

  • À l’échelle de la RMR, le prix médian des maisons unifamiliales s’est établi à 325 089 $ en juin, soit seulement 1 % de plus qu’un an plus tôt. Il s’agit de la plus faible croissance mensuelle à ce chapitre au cours des 20 derniers mois.
  • Pour sa part, le prix des copropriétés a fait du surplace par rapport à juin 2017, avec un prix médian de 256 000 $.
  • Les plex ont quant à eux enregistré une hausse soutenue de 7 % depuis un an, leur prix médian ayant atteint 507 000 $.

Nombre de propriétés à vendre

En juin, on dénombrait 22 333 inscriptions résidentielles en vigueur sur le système Centris, soit 17 % de moins qu’un an plus tôt.

D’autres informations sont disponibles.

Photos : iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page