iStock

Une seule couleur? Pourquoi pas!

Une salle de bain bleue d’un bout à l’autre, une salle à manger entièrement blanche, une chambre à coucher totalement jaune, un coin de détente vert de bord en bord. Cela comprend murs, plancher, plafond, et même l’ameublement et les tissus. Intrigant, non!

Peu importe la couleur choisie, une forte impression se dégage toujours d’une pièce monochrome. On reste bouche bée devant tant d’harmonie. Car il faut le dire : l’harmonie est parfaite. Mais il faut du cran pour le faire. Une pièce monochrome force l’admiration.

iStock
iStock

L’effet est différent d’une couleur à l’autre. Le violet crée à la fois une sensation de lourdeur et d’intimité tandis qu’un blanc massif évoque l’ouverture et fait naitre un sentiment de légèreté. 

iStock
iStock

L’effet visuel varie également en fonction du style de décoration. Le minimalisme se prête davantage au monochrome à cause de la sobriété de son décor. Le rustique risque de provoquer un effet de surabondance et d’écrasement si la couleur est mal choisie.

iStock
iStock

Le monochrome parfait est plutôt rare. Ici, tout est caméléon. Meubles, accessoires décoratifs, tissus sont de la même couleur que celle de la pièce. Il se voit surtout chez les grands créateurs : architectes, designers, artistes, stars du rock. Nous avons déjà vu une chambre à coucher entièrement noire. Le monochrome pur se prête davantage aux petites pièces.

iStock
iStock

Il y a le monochrome renfermant une seule couleur, mais uniquement au niveau des murs, du sol et du plafond. Les surfaces à peindre habituellement. Malgré le compromis, l’impression qui s’en dégage est étonnante. Et incontestablement décorative.

Le monochrome le plus courant consiste à utiliser une seule couleur tout en jouant avec les nuances. Vert olive, vert bouteille, vert forêt. Ou encore gris clair, gris sombre, gris charbon, gris argent. Comme on sait, chaque couleur possède ses propres tons. Le choix ne manque pas.

iStock
iStock

Pourquoi choisir le monochrome? L’impact est fortement esthétique. Tout bon designer vous le dira. L’absence ou le peu de contraste repose le regard, un atout non négligeable dans un monde où tous les sens sont hyper sollicités. Et imaginez, dans un monochrome pur et parfait, l’effet visuel provoqué par l’apparition d’un motif moucheté sur un mur sombre. Ou tout autre motif créé par la technique d’un faux-fini : un fini velours, un fini badigeonné, un fini marbré, etc.

Puis, il se dégage d’une pièce monochrome une impression d’ordre et de propreté. Ajoutons la pureté dans le cas du monochrome pur. C’est le propre de tout ce qui est homogène.

iStock
iStock

Autre avantage : le monochrome est le procédé idéal pour canaliser l’attention vers un objet que l’on veut mettre en valeur : bibelot, tableau, photos, un meuble d’exception, etc. Le résultat est souvent hallucinant.

Monochrome pur ou pas, rappelez-vous que vous pouvez peindre chacune des pièces de votre maison selon une couleur différente. Le défi vous tente, mais il vous fait peur? Commencez par les petites pièces, comme un corridor ou l’entrée.

Photos : iStock.com