Une piscine écologique? Pourquoi pas!

On en parle peu au Québec, mais en Europe, c’est fort populaire. Des bouquins s’écrivent sur le sujet là-bas. Des vidéos se font voir sur YouTube. Imaginez! Se baigner dans une piscine naturelle, sans produit chimique. Fini le chlore!

Piscine naturelle patio TOPIA environnement
Topia.ca

Ce sont les plantes qui se chargent de filtrer l’eau. L’épuration se fait de manière naturelle. L’eau est si pure qu’elle est presque potable.

L’épuration se fait dans un bassin converti en lagune. C’est là que les plantes, nénuphars ou autres, accomplissent leur travail de filtration. Puis l’eau s’écoule dans la zone réservée à la baignade à travers une cascade ou un mur de débordement. C’est la phase oxygénation, complétée par certaines plantes. L’eau circule toujours, ce qui éloigne les moustiques attirés par les eaux stagnantes. C’est le principe d’un lac situé en montagne. Même simplicité, même fraîcheur, même plaisir de se baigner.

Une gamme de matériaux sains et durables assurent l’étanchéité des bassins. Il est possible de transformer une piscine creusée conventionnelle en piscine écologique. Il faut, entre autres, construire une zone d’épuration et d’oxygénation naturelle et démolir la bordure d’un côté de la piscine pour permettre à l’eau de s’écouler dans la zone de baignade.

Piscine naturelle amenagement paysager TOPIA environnement
Topia.ca

Jocelyn Lussier, un expert en la matière de l’entreprise Topia, précise : « La zone de filtration est composée de plusieurs couches de matériaux qui serviront à la filtration. Nous aurons aussi la partie supérieure qui sera composée de végétaux. On joue avec la profondeur afin de créer des zones de plantation qui seront adaptées aux végétaux utiles à la filtration : plantes oxygénantes, purifiantes, flottantes, immergées, de rivage. »

L’emplacement maintenant. Il est préférable d’orienter la piscine vers le sud-ouest. L’exposer plein sud favorisera la création d’algues. Vous devez tenir compte des vents dominants pour éviter un surplus de fraîcheur, d’autant plus que la température de l’eau est déjà plus froide, soit environ 75 degrés. Inutile de dire qu’on évite l’orientation plein nord.

Il y a des précautions à prendre. La pelouse est à éviter car les baigneurs risquent de transporter l’herbe sous leurs pieds vers la piscine. On garde une distance de 6 à 8 mètres entre la piscine et les grands arbres à cause des longues racines. Le terrain doit être en bon état, bien drainé et stabilisé si le sol est argileux. On évite la crème solaire.  Attention à la nappe phréatique!

La piscine écologique ressemble souvent à un étang. Sur le plan esthétique, on adopte donc un décor naturel. Végétation choisie avec soin, résine de sable ou pierres autour de la piscine, oiseaux en abondance, tout comme les papillons et les libellules.

Libre à vous d’ajouter des accessoires décoratifs qui n’enlèvent rien au décor naturel : passerelles au-dessus de la piscine, rochers en guise de siège, bancs de bois.

La piscine écologique peut avoir un effet repoussoir. Certaines personnes refuseront de partager l’eau avec grenouilles, escargots et autres animaux aquatiques. De plus, le fond de la piscine est appelé à se couvrir d’une mince pellicule végétale qui peut paraître désagréable. Et parfois glissante.

iStock
iStock

Certains soutiennent que le coût d’une piscine écologique équivaut grosso modo à celui d’une piscine artificielle. Jocelyn Lussier, de Topia, se montre sceptique: « C’est plus cher tout simplement parce que la surface de filtration est égale à la zone réservée à la nage. Par conséquent, il faut la surface de deux piscines pour une seule. »

L’entretien est très léger. Taille des plantes à l’automne, mise à l’abri de la piscine contre la chute des feuilles, vidange des tuyaux de filtration avant l’hiver.

Écohabitation explique tout en détails: conception, construction, aménagement. Nous vous recommandons également les deux bouquins ci-dessous. Tout y est. Et vous verrez qu’il existe plusieurs variantes de piscine écologique.

Références:

  • Les écopiscines, l’ultime révolution en piscine écologique, Léopold Franck, Cérès Éditions, 2014, 81 pages
  • Les piscines classiques ou naturelles, éditions Massin, Marie-Pierre Dubois Petroff, 2011, 94 pages

Photos : iStock.com et Topia