iStock

Trouver le bon notaire

Le notaire est un professionnel incontournable dans le processus d’achat d’une propriété. Or, ce n’est pas tout le monde qui a un notaire à portée de main. Deux façons de le trouver : par le bouche à oreille ou par l’intermédiaire de quelques clics.

C’est surtout quand vient le moment de rédiger une promesse d’achat ou d’effectuer le transfert de propriété que le besoin d’un notaire digne de confiance se fait sentir. Reste qu’un notaire fait beaucoup plus. Il vous simplifie la vie.

Si un nom vous est proposé, vérifiez s’il est bel et bien inscrit au tableau de la Chambre des notaires du Québec (CNQ). Il vous suffira d’écrire le prénom et le nom du notaire.

Si vous cherchez un notaire au hasard, offrant ses services dans le voisinage, consultez le service de référence de la CNQ.

Le choix d’un notaire ne doit pas se faire à la légère. Dites-vous que son devoir est de vous protéger et de veiller sur vos droits juridiques. Comme le disent si bien les experts de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL), le notaire vérifie pour vous si la propriété convoitée est «libre de toute hypothèque légale, de charge ou d’ordonnance des travaux ou de nettoyage.» Toujours dans votre intérêt, il lit tous les contrats que comporte l’acquisition d’une propriété avant que vous ne passiez à l’étape de la signature.

Ayez à l’esprit qu’il est pratiquement impossible de modifier le contenu d’une offre d’achat une fois que vous l’aurez signée. C’est ici qu’interviennent les compétences du notaire, à savoir avant la signature, et non après.

Le notaire peut vous éviter un tas de mauvaises surprises: contraction des dettes de l’entrepreneur si vous achetez une maison neuve, contraction de la dette hypothécaire du propriétaire vendeur, document non valide, mauvaise compréhension des clauses au sein d’un couple acheteur, etc.

Évidemment, le notaire ne protège pas que l’acheteur. Il protège également le propriétaire vendeur.

Le jour où vous vivrez l’immense joie de devenir propriétaire se déroulera dans le bureau du notaire. La SCHL décrit la manière de procéder : « Votre prêteur remet l’argent du prêt hypothécaire au notaire. Vous remettez la mise de fonds (moins l’acompte) à votre notaire ainsi que les frais de clôture pour couvrir les honoraires du notaire, le droit de cession immobilière et les autres frais. Le notaire paie le vendeur, enregistre la maison à votre nom et vous remet l’acte de vente et les clés de votre nouvelle maison. »

Pour en savoir plus sur le notaire et ses compétences, il y a toujours le site de L’Association professionnelle des notaires du Québec.

 

Photo : iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *