Archives pour l'étiquette Toronto

iStock

Cohabitation étudiants et personnes âgées

Dans un mois, ce sera la rentrée collégiale et universitaire. Étudiantes et étudiants se lanceront à la recherche de logements abordables. Se tourneront-ils vers les personnes âgées pour cohabiter?

En 2015, l’organisme L’UTILE rendait publique la première étude de marché métropolitaine sur le logement étudiant, intitulée Étude de marché sur le logement étudiant abordable.

Conclusions: Continuer la lecture

iStock

Marché peu vulnérable à Montréal

Le portrait global du marché de l’habitation a peu changé au cours du premier trimestre 2018: peu ou pas vulnérable dans les Maritimes et au Québec, vulnérable ou très vulnérable ailleurs au pays, sauf à Winnipeg.

Coup d’œil sur les faits saillants du dernier rapport  Évaluation du marché de l’habitation de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL): Continuer la lecture

Pour courtiers et propriétaires curieux

Pourquoi le marché immobilier au Québec se porte bien comparativement au reste du pays? Comment tirer profit du marché en 2018? Pourquoi, depuis très longtemps, le logement locatif coûte-t-il moins cher à Montréal qu’à Toronto? Pour ou contre la gentrification d’un quartier à Montréal?

iStock
iStock

L’édition d’avril 2018 du magazine L’Actualité fournit sa part de réponses à toutes ces questions à partir d’analyses menées par des observateurs et des spécialistes du marché immobilier. Continuer la lecture

Hausse des prix à Montréal? Plutôt modeste

Une hausse des prix des logements fait toujours mal, mais comparativement aux autres grands centres urbains du pays, celle de Montréal a été plutôt modeste ces six dernières années. C’est ce que révèle une nouvelle étude de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) intitulée : Examen de l’escalade des prix des logements dans les grands centres métropolitains du Canada, publiée mercredi.

iStock
iStock

L’étude couvre l’évolution des prix entre 2010 et 2016 dans les villes de Toronto, Vancouver, Calgary, Edmonton et Montréal. Trois facteurs ont contribué à la hausse des prix des logements à la grandeur du pays : une croissance économique robuste, une poussée démographique et, bien sûr, la faiblesse des taux d’intérêt.

Autres données citées intégralement : Continuer la lecture

Trois hausses du taux d’intérêt en 2018

Récemment, les économistes de RBC avaient prévu quatre hausses du taux d’intérêt. La première devait clore 2017. Les trois suivantes devaient se produire en  2018. S’ils se sont trompés pour 2017, le taux n’ayant pas bougé, ils soutiennent leurs prévisions pour 2018.

iStock
iStock

Ces hausses du taux d’intérêt viendront compliquer davantage la vie de ceux et celles qui font des pieds et des mains pour s’offrir leur première propriété. Selon RBC, l’accès à la propriété s’est aggravé à Montréal, mais de façon moindre par rapport à des villes comme Toronto, Vancouver et Victoria. Continuer la lecture