Archives pour l'étiquette santé

Mérule pleureuse : ces faux experts!

iStock
iStock

Saluant les conclusions du rapport du comité interministériel sur la mérule pleureuse, déposé récemment, l’Association des microbiologistes du Québec (AMQ) sonne la charge contre les personnes qui se disent suffisamment compétentes pour identifier ce champignon qu’on surnomme le «cancer du bâtiment».

C’est un fait que les propriétaires n’ont pas les connaissances nécessaires pour identifier la mérule pleureuse et, la plupart du temps, les entreprises chargées de la décontamination non plus.

Patrick D. Paquette, président de l’AMQ, explique: Continuer la lecture

Mérule pleureuse : c’est quoi au juste?

La mérule pleureuse fait beaucoup parler d’elle depuis l’an dernier. Elle frappe de plus en plus de propriétaires au Québec, dans plusieurs régions. Et elle ne frappe pas à moitié. Voici un portrait de la bête.

La mérule pleureuse est un champignon qui se nourrit de bois humide. Elle peut dormir à l’ombre pendant des années et des années, des décennies même, avant de se manifester. Elle croît surtout dans les maisons anciennes. Elle se déploie dans les endroits très humides et privés de lumière. D’où la nécessité d’aérer fréquemment l’habitation et de ne pas favoriser les zones d’ombre.

Enviro-option.com
Enviro-option.com

La mérule pleureuse se propage très rapidement à travers les structures d’une propriété. Parfois, le bois est si contaminé qu’il faut tout détruire. Le champignon peut aussi s’épanouir dans le carton. Continuer la lecture

iStock

Feu et humidificateurs

Quels sont les meilleurs humidificateurs sur le marché? Et les ignifugeants, ces substances cachées un peu partout à l’intérieur de nos maisons, et dont la fonction est de retarder la propagation des flammes lors d’un incendie, sont-ils toxiques? C’est bon à savoir car nos maisons en contiennent des quantités industrielles.

Il n’y a rien de mieux qu’un test pour trouver la réponse à ces questions. Les experts du magazine Protégez-vous les ont testés pour vous dans son édition de février. Continuer la lecture

iStock

Une propriété loin du bruit

Il y a un critère dont il faut tenir compte désormais lorsque viendra le moment de dénicher une propriété : le bruit. Jusqu’ici, la plupart des gens le fuyaient car ils le trouvaient désagréable, voire insupportable. Maintenant c’est une question de santé.

À mesure que les recherches avancent dans le domaine de la science, on s’aperçoit que le bruit affecte davantage notre santé qu’on ne le croyait. D’ailleurs, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le reconnaît. Le bruit peut se révéler dangereux. On parle d’une longue exposition au bruit, évidemment. Exemple : la circulation routière. Continuer la lecture

Elle brûle le champignon à la torche

Via Capitale vous a parlé en long et en large de la mérule pleureuse, ce champignon qui fait le cauchemar de plusieurs propriétaires au Québec depuis six ans.

Jeune mérule, photo de Verber 31 sur Wikipedia CC
Jeune mérule, photo de Verber 31 sur Wikipedia CC

Un journal de la région de Trois-Rivières, L’Hebdo Journal, annonçait à son lectorat la semaine dernière la mise sur pied par Québec d’un comité interministériel pour en apprendre davantage sur la mérule pleureuse, histoire de mieux aider les propriétaires qui en sont victimes. Via Capitale vous avait annoncé la formation de ce comité il y a six semaines, soit le 12 juillet dernier.

Ce qui est intéressant dans l’article de la journaliste Myriam Lortie, intitulé Lueur d’espoir pour le cancer du bâtiment, ce sont les témoignages de deux propriétaires qui nous racontent leurs cauchemars avec la mérule pleureuse qui ronge littéralement leurs propriétés. Ce à quoi s’ajoute une photo fournie par l’une des propriétaires. On apprend aussi que la mérule pleureuse, qui vient à peine de faire son entrée au Québec, est très répandu en Europe. Continuer la lecture