Archives pour l'étiquette Outaouais

iStock

Du positif pour courtiers et propriétaires

Selon les estimations les plus récentes de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), les Québécois avaient davantage d’argent en main à la fin de 2016, alors que l’économie était en pleine croissance. Vu le sommet atteint par l’économie l’an dernier, gageons que 2017 s’est terminée sur une note aussi positive.

C’est que, selon l’ISQ, le revenu disponible par habitant a progressé de 2,7%, en dollars courants, en 2016. Pendant la même période,  l’indice implicite de prix des dépenses de consommation finale des ménages a connu une hausse de 0,7 %. Si on fait le calcul, on se retrouve avec un surplus de 2% du revenu disponible par habitant par rapport aux dépenses. Continuer la lecture

Thermopompes et climatiseurs: d’autres coupables

iStock
iStock

L’année 2017 s’est terminée avec l’émission de 76 constats d’infraction par la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) à l’endroit de six entreprises, pour un montant de 2,8 millions en frais d’amende. La fraude bat toujours son plein dans la vente de thermopompes et de climatiseurs.

L’enquête de la RBQ, qui a duré un an, a recueilli suffisamment de preuves pour clouer au pilori les entreprises : Continuer la lecture

Mérule pleureuse : c’est quoi au juste?

La mérule pleureuse fait beaucoup parler d’elle depuis l’an dernier. Elle frappe de plus en plus de propriétaires au Québec, dans plusieurs régions. Et elle ne frappe pas à moitié. Voici un portrait de la bête.

La mérule pleureuse est un champignon qui se nourrit de bois humide. Elle peut dormir à l’ombre pendant des années et des années, des décennies même, avant de se manifester. Elle croît surtout dans les maisons anciennes. Elle se déploie dans les endroits très humides et privés de lumière. D’où la nécessité d’aérer fréquemment l’habitation et de ne pas favoriser les zones d’ombre.

Enviro-option.com
Enviro-option.com

La mérule pleureuse se propage très rapidement à travers les structures d’une propriété. Parfois, le bois est si contaminé qu’il faut tout détruire. Le champignon peut aussi s’épanouir dans le carton. Continuer la lecture