Archives pour l'étiquette maison durable

iStock

L’atmosphère soyeuse du shabby chic

La perfection n’existe pas dans le shabby chic, et c’est ce qui fait son charme. Le meuble usé, mais vivant, vole la vedette au meuble neuf. Et le décor dans lequel il se glisse est léger, joyeux, organique et, disons-le, bohémien. Le shabby chic est doux comme de la soie.

Le cœur du style shabby chic, c’est le meuble patiné. Comme si le bois avait été abîmé par le sel de la mer, ou simplement usé par le temps. Le meuble a l’aspect de celui déniché dans un marché aux puces ou dans une boutique d’antiquités. Le bois perce la peinture usée. Parfois, l’ajout de différentes couches de peinture au fil des ans laisse entrevoir plusieurs couleurs qui se superposent.

iStock
iStock

Le shabby chic devient un style à part entière lorsque murs, plafonds et planchers prennent également un aspect usé, pour ne pas dire négligé. Toute la pièce est patinée par le temps. Rien ne paraît neuf, ou presque, et cela sans tomber dans le côté poussiéreux et fatigué de l’antique ou le côté kitsch ludique du vintage pur. Continuer la lecture

iStock

On veut le retour de RénoVert

Sachant que le gouvernement du Québec prépare son prochain budget, l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) lui demande de reconduire le programme RénoVert qui, semble-t-il, a vraiment contribué à rendre le Québec plus vert.

RénoVert consiste en un crédit d’impôt à l’intention des propriétaires qui veulent entreprendre des travaux de rénovation destinés à diminuer la consommation d’énergie, et à rapprocher leurs propriétés du concept de la maison durable.

L’APCHQ évoque un sondage réalisé en septembre 2017 par la firme Léger. Les conclusions montraient que : Continuer la lecture

Le champion des matériaux

Ce n’est ni le bois, ni la pierre naturelle, même si ces deux matériaux figurent au sommet de la pyramide écologique. Le matériau parfait -ou presque- se trouve sous vos pieds. C’est la terre. Et les maisons en terre crue existent au Québec.

C’est fou quand on y pense! On a consacré un siècle entier et dépensé des milliards pour trouver le matériau parfait destiné à la construction. Or, nous marchions dessus tous les jours. Et il était gratuit.

iStock
iStock

A-t-on besoin de dire que la terre est disponible partout, autour de chaque chantier de construction? Aucun transport n’est requis.

La terre est le matériau idéal pour la maison durable. Des constructions en terre ont traversé les siècles sur presque tous les continents. Elles sont toujours debout. La terre est le matériau qui se rapproche le plus de la durabilité éternelle. Et elle est recyclable à volonté. Continuer la lecture

Vivre vert et plus longtemps

Deux études viennent  donner du poids à l’hypothèse selon laquelle le mode de vie écologique, à travers l’emplacement de la propriété et le concept de la maison durable, améliore la qualité de vie et augmente même l’espérance de vie.

iStock
iStock

Celle publiée dans le journal The Lancet Planetary Health nous apprend que vivre au milieu d’arbres et d’autres végétaux, jour après jour et non pas une fois par semaine dans le parc le plus proche, réduit le risque de décès de 8 à 12 %. Continuer la lecture

iStock

Mieux acheter pour mieux revendre

Certains achètent une propriété sans penser qu’ils vont la revendre un jour. La maison leur plaît? C’est suffisant. La dimension investissement est secondaire. D’autres songent au potentiel de la revente de la propriété. Ils veulent maximiser leur achat. Des conseils peut-être?

Énumérer tous les facteurs déterminant l’évolution de la valeur d’une propriété à travers les années serait trop long. Les experts de Via Capitale vous en offrent quelques-uns.

Le quartier dans lequel se trouvera la propriété convoitée est d’une importance capitale pour le potentiel de la revente. Exemple: si le secteur est très dense en termes d’habitations, la valeur ajoutée par les travaux de rénovation que vous effectuerez sera plus grande que dans un secteur moins densément peuplé. Concurrence oblige.

Si le quartier que vous habiterez laisse à désirer, que les conditions économiques sont défavorables, que les services publics sont éloignés, vous aurez beau vous débattre pour augmenter la valeur de votre maison en procédant à toutes sortes de changements, vos efforts vous conduiront dans une impasse. Et vous aurez perdu beaucoup d’argent. Continuer la lecture