Archives pour l'étiquette locataires

iStock

Incursion chez la génération Y

Un sondage de la Banque CIBC fournit de nouvelles données sur la génération des 18 à 37 ans, appelée «les milléniaux» ou génération Y. Certaines sont surprenantes.

De façon globale, cette génération se montre ambitieuse mais est à court de moyens pour réaliser le projet de devenir propriétaire.

Passons aux données du sondage que nous rapportons telles quelles: Continuer la lecture

iStock

Propriété: baisse chez les jeunes

Selon une étude du BAC publiée récemment, les jeunes Québécois achètent de moins en moins de voitures. Ce sont les boomers, et ceux qui les ont précédés, qui permettent aux manufacturiers d’autos de multiplier les records de ventes mois après mois. Une situation similaire semble se dessiner dans le marché immobilier.

Une étude de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), portant sur le retard du Québec en matière de taux de propriété par rapport au reste du pays, pointe dans la même direction. Continuer la lecture

iStock

Levée de boucliers contre le cannabis

Les associations de propriétaires d’immeubles locatifs du Québec redoutent la légalisation du cannabis au Canada. Ils entrevoient un tas de nouveaux problèmes que les propriétaires auront à gérer, sans compter l’impact que peut avoir la consommation de cannabis sur la qualité de vie des locataires.

Dès janvier dernier, l’Association des propriétaires d’appartements du Grand Montréal (APAGM) prescrivait à ses membres, en cette période de renouvellement des baux, d’inscrire dans l’avis de renouvellement l’interdiction de consommer du cannabis dans les logements.

Toujours en janvier, la CORPIQ publiait les résultats d’un sondage. On apprenait que 42 % des membres de la corporation se montraient« très inquiets » et 30 % « plutôt inquiets » devant l’éventuelle légalisation du cannabis. Continuer la lecture

iStockphoto

Diminution de 18% des mises en chantier

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) était à dresser ses prévisions en termes de mise en chantier pour 2017. Elle tablait alors sur une diminution de 2%. Au même moment, le ministre des Finances Bill Morneau annonçait un resserrement des prêts hypothécaires. L’APCHQ s’est empressée de rayer le taux de 2% pour le remplacer par un taux de 18%.

Une telle différence entre les deux taux montre tout le pessimisme qui habite les experts de l’APCHQ pour l’année 2017.

« Ces données pour l’année 2017 nous préoccupent grandement. La diminution importante des mises en chantier est la conséquence directe des mesures annoncées récemment par le gouvernement fédéral », souligne Georges Lambert, économiste principal à l’APCHQ.

Si ces données se révèlent parfaitement exactes, cela signifie qu’un grand nombre de locataires auront fait une croix sur leurs espoirs de devenir propriétaires en 2017. Ce n’est pas l’an prochain que la province de Québec perdra son titre de championne au pays pour le nombre de locataires sur son territoire.

« Le taux de propriété des ménages québécois est seulement de 61 %, poursuit M. Lambert, nous sommes la seule province en dessous de 70 % du taux de propriété. Le resserrement hypothécaire risque de nuire à 74 000 ménages qui sont actuellement aptes à devenir propriétaires. Nous doutons donc très fortement que l’accès à la propriété puisse s’améliorer avec cette mesure.»

Autres données du rapport de l’APCHQ pour 2017, rapportées textuellement: Continuer la lecture