Archives pour l'étiquette isolant

La paille, un matériau idéal contre le froid et l’humidité

Noël approche. Selon la tradition judéo-chrétienne, Jésus-Christ serait né sur de la paille. Qui aurait cru, à l’époque, qu’une matière aussi banale deviendrait, 2 000 ans plus tard, un matériau écologique apportant son humble contribution à la lutte pour la survie de la planète?

La paille abonde au Québec. Les besoins en transport sont donc quasi nuls. C’est un atout écologique important quand on sait que le transport est la bête noire de l’accélération du réchauffement climatique, celle que les gouvernements n’arrivent pas à dompter, celle qui pousse le monde au bord du précipice, année après année.

la paille - matériau efficace - froid - humidité
Istock

La paille est la tige provenant des céréales. C’est une fibre végétale dotée d’une couleur chaude et dorée qui donne le goût de s’y enrouler à l’approche des grands froids.

Continuer la lecture

iStock

La maison durable aime le liège

Produit végétal, renouvelable, recyclable, imputrescible, revêtement couru pour le sol, isolant parmi les plus efficaces pour les murs, portes, toitures et planchers, tel est le liège. De plus, il est beau et chaleureux. Bref, c’est un matériau béni des dieux.

Débutons par la base. Parce qu’il étouffe le son et qu’il résiste à l’écrasement à cause de son élasticité, le liège est souvent utilisé à titre de couche sous les parquets de bois ou de bois flottant. Un rôle effacé, mais efficace.

iStock
iStock

Loin d’être inesthétique, le liège se retrouve plus souvent qu’à son tour au-dessus du sol, sous forme de dalles, en guise de revêtement. Ses qualités sont nombreuses : souple, efficace contre les vibrations, doux au contact, agréable au regard. Une dizaine de teintes, sinon plus, sont offertes sur le marché. Continuer la lecture

iStock

Chauffage: on réduit la facture?

L’heure des petits et des gros travaux pour faire baisser la facture de l’énergie à l’approche des grands froids est arrivée. Des trous à boucher, des idées neuves à trouver. On les passe en revue avec vous.

Le plus gros trou à boucher, c’est le toit. Vous aurez beau dépenser une fortune pour le reste, le montant de la facture baissera à peine si votre maison est un toit à ciel ouvert. Près de la moitié de la chaleur perdue s’échappe par le toit. De plus, si l’espace compris entre les combles n’est pas utilisé, la moindre négligence est impardonnable puisque la pose d’un isolant n’exige aucun talent manuel. Suffit d’étendre ou de souffler le matériau isolant sur le plancher.  Continuer la lecture

Gare aux vendeurs itinérants

L’été ramène non seulement les belles journées chaudes et ensoleillées, mais aussi les vendeurs itinérants peu scrupuleux qui profitent du beau temps pour mieux vous exploiter. L’Office de la protection du consommateur (OPC) vous dit : «Gare à vous!»

iStock
iStock

Ces vendeurs sont souvent astucieux. Beaucoup débitent toute une série d’arguments  pour pousser le propriétaire à signer le plus vite possible en retour de services qui n’ont souvent rien d’un professionnel. Continuer la lecture

iStock

Cellier et cave à vin

Le vin se prend bien en toute saison, mais durant les rigueurs de l’automne et de l’hiver, il apporte une chaleur qui lui est propre. Dans ces moments, il a le don de nous réconcilier avec la vie. Pas étonnant que les amateurs de bon vin lui réservent un espace de rangement bien à lui.

ISTOCK
ISTOCK

Certains le rangent dans leur garde-robe. Sacrilège? Pas du tout. Les bonnes bouteilles de vin peuvent s’entreposer partout à condition que l’endroit soit frais, à l’abri de toute lumière, doté d’une température ambiante entre 10 et 15 degrés et d’un taux d’humidité de 55% à 80%. Attention! Toutes ces conditions doivent être respectées à la lettre, tout au cours de l’année. Le vin est sensible et frileux. Il a besoin de stabilité. Le moindre changement peut l’altérer.

Pour assurer cette stabilité, certains amateurs de vin ont recours à un mini-climatiseur, à un humidificateur, à un refroidisseur de vin et autres appareils après avoir consulté un spécialiste en vin.

Deux autres conditions s’imposent: le vin doit être soustrait à toute vibration et l’air qu’il respire doit être pur. Donc, prière d’éviter le garage comme espace de rangement. Continuer la lecture