Archives pour l'étiquette acheteur

iStock

Trouver le bon notaire

Le notaire est un professionnel incontournable dans le processus d’achat d’une propriété. Or, ce n’est pas tout le monde qui a un notaire à portée de main. Deux façons de le trouver : par le bouche à oreille ou par l’intermédiaire de quelques clics.

C’est surtout quand vient le moment de rédiger une promesse d’achat ou d’effectuer le transfert de propriété que le besoin d’un notaire digne de confiance se fait sentir. Reste qu’un notaire fait beaucoup plus. Il vous simplifie la vie.

Si un nom vous est proposé, vérifiez s’il est bel et bien inscrit au tableau de la Chambre des notaires du Québec (CNQ). Il vous suffira d’écrire le prénom et le nom du notaire.

Si vous cherchez un notaire au hasard, offrant ses services dans le voisinage, consultez le service de référence de la CNQ. Continuer la lecture

Nouvelles règles hypothécaires du Canada – ce qu’il faut savoir

Le 1er janvier 2018, la nouvelle ligne directrice B-20, qui est régie par le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF), est entrée en vigueur. Les modifications apportées à la ligne directrice B-20 réaffirment les attentes du BSIF en encourageant les prêteurs hypothécaires fédéraux à demeurer vigilants dans leurs pratiques de souscription des prêts hypothécaires. L’énoncé complet de la ligne directrice révisée se trouve sur le site Web du BSIF.

iStock
iStock

De quelle façon ces changements vous touchent-ils? Continuer la lecture

iStock

L’importance d’une façade attrayante

Le printemps approche. Beaucoup d’acheteurs vont se mettre à la recherche de la maison convoitée. Les vendeurs, eux, vont tenter de rendre leur propriété la plus séduisante possible. Par où commencer? Par la façade, bien sûr.

Le réflexe de la plupart des vendeurs est de se tourner vers les améliorations à apporter à l’intérieur. Pourtant, le premier contact visuel de l’acheteur se fait par la façade, que ce soit directement ou par le biais d’une photo sur les réseaux sociaux.

La plupart des acheteurs voient la photo de la propriété puis, s’ils sont intéressés, communiquent avec le vendeur ou leur courtier immobilier. Si la façade et l’aménagement paysager ne sont pas conviviaux, l’acheteur risque de passer à la photo suivante, à moins que les photos ne lui montrent un intérieur incroyable. S’il est physiquement face à la maison, il appuiera sur l’accélérateur et passera à la propriété suivante. Continuer la lecture

iStock

Négocier gagnant-gagnant

Quel est l’objectif ultime durant les négociations entourant l’achat d’une propriété? Que l’acheteur fasse tout en son pouvoir pour décrocher le prix le plus bas possible? Que le vendeur fasse le maximum pour obtenir le prix le plus élevé possible? Et si c’était autre chose?

Un homme d’affaires multimillionnaire à la retraite nous a déclaré, un jour, que le plaisir de conclure une entente où les deux parties sortaient gagnantes était ce qui lui manquait le plus. Sortir gagnant-gagnant des négociations, c’est ce que l’acheteur et le vendeur d’une propriété doivent viser.

Il ne sert à rien à l’acheteur de vouloir mettre le vendeur en boîte pour l’obliger à céder sa propriété pour un prix qui ne lui convient pas. C’est une attitude qui mène rarement à un résultat satisfaisant. L’acheteur consciencieux ne songe pas seulement à ses propres intérêts, il songe aussi à ceux du vendeur.  Continuer la lecture

iStock

Des preuves pour mieux négocier

L’acheteur est chanceux aujourd’hui. Il compte sur le Web pour obtenir des données sur une propriété convoitée. Il les complète avec l’aide d’experts, comme le courtier immobilier, pour combler son manque de connaissances. Avoir toutes les données en main, c’est le nerf de la négociation.

Certains acheteurs comptent sur l’intimidation et la persévérance pour faire baisser le prix d’une propriété. Or élever le ton, formuler des critiques incessantes, faire du tape-à-l’oeil sont des méthodes inefficaces. Toutes ces attitudes mènent à l’affrontement.

L’argument le plus persuasif pour l’acheteur reste la connaissance des données concernant une propriété. Plus il en sait sur la propriété, plus il sera en position de force pour négocier car la marge de manœuvre du vendeur sera réduite, surtout si celui-ci est mal préparé.  Continuer la lecture