iStock

Réparer un carreau de céramique

C’est joli la céramique. Et c’est drôlement pratique. Mais comme la plupart des matériaux, elle peut s’abîmer avec le temps. Les réparations ne nécessitent aucune dextérité particulière. Juste un peu de patience.

Un joint se détériore entre deux carreaux? Vite, faut y remédier avant que l’eau et l’humidité ne s’infiltrent, surtout dans la salle de bain.

Pour commencer, on nettoie la surface autour pour enlever toute trace de résidu. À l’aide d’un objet doté d’une pointe solide, on vide le joint. Puis, nouvelle opération de nettoyage. Ensuite, spatule à la main, on remplit l’espace avec le produit conseillé par un expert d’un centre de rénovation. On s’applique à enlever tout excès avec une éponge avant que le produit ne devienne sec. Nouvelle opération de nettoyage pour clore le travail.

C’est plutôt facile. Il faut par contre s’assurer de ne pas abîmer les carreaux voisins durant le travail. Le secret : procéder avec lenteur et, dans la mesure du possible, éviter d’avoir recours à un objet de métal.

Sachez qu’il existe un produit plus robuste pour les joints entre la baignoire et la première rangée de carreaux. Informez-vous auprès du marchand de réno.

Un carreau s’est mis à bouger? Il faut refaire les joints autour. Le carreau enlevé, on nettoie la surface environnante, le mur et le dos du carreau. On vide les joints et on nettoie les bords des carreaux voisins. On applique la colle sur le mur et derrière le carreau. Le défi? Bien doser la colle afin que le carreau s’agrippe au mur tout en s’assurant qu’il soit au même niveau que les carreaux voisins.

iStock
iStock

Puis, on «pousse» le carreau vers le mur, très lentement afin que la colle se répande de façon uniforme. Un truc: prenez une surface plane et rigide (comme un carreau de préfini) et exercez une pression contre le mur. La surface doit être suffisamment grande pour s’appliquer à la fois sur le carreau et les carreaux voisins. Puis, on fait les joints.

Le carreau est cassé? Il faut le remplacer. On enlève les joints autour et on fait éclater le carreau à partir du centre, en se dirigeant vers les bords. Très lentement pour éviter d’abîmer les carreaux voisins.

Pour installer un carreau, nous avons déjà vu des bricoleurs glisser un fil sous le carreau. Ainsi, ils s’assurent que le carreau est toujours mobile si jamais ils avaient besoin de le déplacer pour mieux le fixer, ou encore de rajouter de la colle. L’idée n’est pas mauvaise, mais cela requiert un minimum de dextérité. Aussi, il faut s’empresser de retirer le fil avant que la colle ne durcisse.

Nous avons vu aussi des bricoleurs utiliser des gants de caoutchouc pour lisser les joints. D’autres utilisaient une perceuse électrique pour pratiquer un trou au milieu d’un carreau abîmé qu’il fallait remplacer. Les bricoleurs ont plus d’un tour dans leurs sacs.

Photo: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page