Récupérez votre argent si jamais…

Vous avez commandé des travaux auprès des entreprises ci-bas mentionnées? Peut-être que vous avez droit à un remboursement. Les entreprises ont fermé leurs portes ou été reconnues coupables de fraudes.

iStock
iStock

Entreprises GDL (9171-8890 Québec inc.) n’existe plus. Située au 510, rue Menneval à Longueuil, l’entreprise qui vendait des thermopompes a fermé ses portes. Si vous avez une réclamation contre elle, vous pouvez récupérer votre argent car l’entreprise opérait dans le cadre de la loi.

Même chose pour l’entreprise Portes et Fenêtres Kompact inc., dont les bureaux étaient situés au 3912, boulevard Taschereau, à Longueuil.

Suffit de se procurer les documents pour fin d’indemnisation et le tour est joué.

Par contre, l’entreprise Construction Héraclès (9197-3339 Québec inc.) et son président Marc Perreault ont été déclarés coupables d’infractions à la Loi sur la protection du consommateur. Cela se traduit par des amendes respectives de 3 842$ et 1 328$. L’entreprise était située au 1800, rue Francine, à Terrebonne.

Voici le contenu de l’accusation tel qu’énoncé par l’Office da la protection du consommateur (OPC) :

« L’Office leur reprochait d’avoir fait du commerce itinérant en proposant des services d’entretien de thermopompes, sans détenir le permis requis par la loi. Il leur reprochait aussi de ne pas avoir utilisé des contrats conformes, en omettant d’indiquer l’adresse du commerçant, le prix comptant de chaque bien ou service ainsi que la faculté accordée au consommateur d’annuler le contrat à sa seule discrétion dans les 10 jours qui suivent celui où chacune des parties est en possession d’un double du contrat. Finalement, l’entreprise et son président ont été condamnés pour avoir omis d’annexer au contrat le formulaire qui permet au consommateur d’exercer son droit de l’annuler. Les infractions ont été commises en janvier 2015. »

Avant de faire confiance à un commerçant itinérant, l’OPC recommande de vous renseigner pour savoir si l’entreprise a fait l’objet d’un jugement.

Photo : iStock.com