iStock

Propriétaires, ayez le cerveau lent

L’élection surprise du géant de l’immobilier Donald Trump à titre de président américain a poussé plusieurs analystes et chercheurs à tenter de comprendre pourquoi le peuple américain ait pu élire un homme aussi radical.

L’une des conclusions est intéressante: au lieu de prendre le temps requis pour réfléchir et peser le pour le contre, trop de gens se sont laissé guider par la peur. L’émotion l’avait emporté sur la raison.

Cela a permis de ramener à l’actualité plusieurs études célèbres. Publié en 2012 par le psychologue Daniel Kahneman, le livre Thinking Fast and Slow s’attache entre autres à faire la différence entre un cerveau lent et un cerveau rapide.

Grosso modo, le cerveau lent prend le temps de vérifier, de soupeser, d’analyser avant de prendre une décision. Bref, il fait l’effort de différencier un fait d’une opinion. Il fait preuve d’un esprit critique.

Le cerveau rapide tire vite sur la gâchette. Il tire des conclusions rapidement. Il évite de réfléchir car cela demande temps et effort.

Cela s’expliquerait par le fait que le cerveau humain serait davantage construit pour croire et non pour réfléchir. Autrement dit, comme quelqu’un l’a déjà écrit, l’être humain est viscéralement intéressé mais foncièrement paresseux.

Le futur propriétaire ou celui ou celle qui bénéficie du statut de propriétaire a tout intérêt à ne pas succomber à la tentation de tourner les coins ronds en prenant une décision trop rapidement. Il doit faire preuve d’esprit critique s’il ne veut pas se retrouver avec une quantité de problèmes qui l’entraîneront peut-être dans un gouffre financier ou, du moins, affecteront sa qualité de vie.

Le statut de propriétaire exige des choix éclairés pendant de nombreuses années. C’est d’autant plus important que l’achat d’une maison représente pour la majorité d’entre nous l’investissement de toute une vie. Vous avez donc intérêt à faire preuve d’un cerveau lent avant de prendre une décision importante.

  • Prenez le temps d’analyser toutes les dépenses avant de vous lancer dans l’achat d’une propriété.
  • Prenez le temps de tout calculer avant de contracter une hypothèque.
  • Prenez le temps de calculer les coûts d’un projet de rénovation et de demander des références à l’entrepreneur que vous désirez engager.
  • Bref, prenez le temps de réfléchir pour tout ce qui exige une prise de décision: choix des matériaux de construction, choix d’un décorateur professionnel, choix d’un assureur, choix d’un courtier, choix d’accessoires et de meubles. La liste est longue.

Vaut mieux avoir un cerveau lent qu’un cerveau rapide.

Photo: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page