iStock

Un papier peint écologique?

Il n’existe pas de papier peint écologique à proprement parler. Est écologique tout ce qui entoure les matériaux et les produits requis à la fabrication et à la pose. Sinon, on se tourne vers les textiles.

L’équation est très simple. Le papier peint écologique est recyclable, il est issu d’un bois géré de façon durable, la colle utilisée est écologique et l’encre pour l’impression des motifs ne renferme pas de solvant. Cela étant dit, certains soutiennent que les fabricants d’encre ont fait un effort. L’encre d’impression contiendrait peu de solvant et davantage d’eau.

Colle écologique signifie absence de produit chimique et de résine de synthèse. On opte plutôt pour une colle biologique composée de kaolin et d’amidon, ou fabriquée à partir de farine de blé ou de riz.

Certains écologistes purs et durs s’opposent au papier peint. Ils affirment qu’il empêche le mur de respirer. Ils offrent une solution de rechange : le poser sur les cloisons intérieures et non sur les murs de façade. Les conséquences sont moins graves.

iStock
iStock

Autre argument des purs et durs : le papier peint classique est sujet à développer des acariens et des moisissures. Il absorbe tout polluant et le rejette à tout moment. De plus, on utiliserait du chlore pour blanchir le papier.

Les purs et durs rejettent le papier peint en vinyle car il contient du PVC, un plastique très polluant. La colle requise serait toxique également. Par contre, des études auraient démontré que l’impact des substances toxiques du PVC serait moindre que prévu. Argument irréfutable par contre des purs et durs : le plastique du vinyle empêche le mur de respirer.

Les purs et durs ont un faible pour le papier ingrain (fabriqué à base de cellulose), ou encore le papier à peindre, fabriqué à partir de papier recyclé et dont il existe une version écologique, et que l’on peut peindre avec une peinture écologique.

Il y a aussi le revêtement textile qui remplace le papier. Il est fabriqué à partir de fibres végétales, minérales ou animales. La cellulose de bois sert de liant. On étend la pâte à la façon d’un enduit. Le mur respire mieux qu’avec le papier peint classique.

 

Références
Bricoler sain pour mieux vivre chez soi, Marcel Guedj, Fleurus, 2009, 253 pages
Des maisons écologiques, de la conception à la décoration, Claire Leloy, Aubanel, 2008, 247 pages
Photos : Istock.com
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page