Thumbnail for post #19157

Les toits végétalisés : les nouveaux poumons de la ville

On dit que les arbres sont les poumons de la Terre, mais en ville, ils se font de plus en plus rares… Afin d’améliorer la situation, il est possible d’opter pour le toit végétalisé, souvent appelé « toit vert », une solution des plus populaires pour maintes raisons. Un coup d’œil s’impose!

C’est principalement en ville que les toits végétalisés, peuvent être installés, car seul un toit possédant une faible pente peut les accueillir, ce qui est surtout le cas des immeubles à logements ou des édifices commerciaux. Le guide de la Régie du bâtiment du Québec décrit les différentes normes à respecter pour tout particulier ou commerçant souhaitant opter pour ce type de structure. Il y a beaucoup de règles à suivre, mais le résultat en vaut les efforts!

Référence : https://depositphotos.com

Les toits verts, parfaits pour la santé et la planète

En ville, les îlots de chaleur causés par l’omniprésence du béton et de l’asphalte sont un grand problème, mais le réel enjeu demeure de diminuer la présence du CO2 dans l’atmosphère. Savez-vous qu’en un an, un toit végétalisé à lui seul peut retirer l’équivalent des émissions de CO2 de 15 voitures? Incroyable, mais vrai!

De plus, les toits végétalisés absorbent l’eau de pluie; ils minimisent ainsi le ruissellement et minimisent les risques d’inondation grâce à leur étanchéité supérieure. Ce type de toit est non seulement bon pour l’environnement (et notre santé!), mais aussi pour le moral, car il permet aux gens d’avoir un espace pour relaxer. 

Pour les abeilles

Nous sommes tous conscients qu’il est impératif de protéger les abeilles : elles sont de moins en moins nombreuses, et qui jouera le rôle indispensable de polliniser les plantes si un jour elles disparaissent? Bien entendu, le grand mal responsable est l’usage de pesticides répandus dans les champs.

Heureusement, nous pouvons aider les abeilles grâce aux ruches urbaines! Installées sur les toits végétalisés, les ruches urbaines contribuent à la bonne cause des abeilles, et permettent également de savourer leur miel! La compagnie Alvéole propose d’ailleurs des services d’accompagnement selon vos besoins.Hésitez-vous encore?

Référence : https://depositphotos.com

Est-ce économique?

Un toit végétalisé est relativement dispendieux, mais son investissement à long terme est des plus intéressants, notamment parce qu’il permet une économie de chauffage et de climatisation en agissant comme isolant. Il augmente également la durée de vie de la toiture et de la membrane puisqu’il les protège des rayons UV.

Aussi, en y créant un potager, de belles économies sur l’achat de fruits et légumes sont à prévoir. Apprenez les différentes techniques de conservation pour vos récoltes et vous serez à même de déguster vos propres fruits et légumes tout au long de l’année!

Il est toutefois à noter que le toit végétalisé ne pourra malheureusement pas être en place ad vitam aeternam; la membrane imperméable ayant une durée de vie entre 30 et 50 ans, il devra être enlevé pour que celle-ci soit remplacée.

Référence : https://depositphotos.com

Réduction du bruit

Les bruits étant omniprésents, il peut parfois être difficile de trouver de la quiétude dans les grandes villes. Le toit végétalisé a la capacité d’insonoriser les pièces se trouvant directement sous la structure. En effet, le substrat qui le compose bloque une partie des basses fréquences, alors que les plantes atténuent les plus hautes. En moyenne, cinq pouces de substrat peuvent atténuer jusqu’à 40 dB.

Devant tous ces avantages, on se demande pourquoi il n’y a pas plus de toits écologiques dans les villes. Le prix à l’achat et la réglementation sévère peut en rebuter plusieurs. À quand les subventions gouvernementales alléchantes pour inciter les propriétaires à installer ces bienfaiteurs?

Source de l’image principale : https://depositphotos.com