Thumbnail for post #19275

Dossier jardinage : cultiver des plantes médicinales à même son jardin

Maux de tête, crampes d’estomac, anxiété… Soigner ces petits maux du quotidien à l’aide de plantes médicinales suscite de plus en plus d’intérêt. La phytothérapie n’est toutefois pas une mode qui date d’hier; les herbes médicinales sont employées depuis la nuit des temps par l’homme! Envie de les cultiver? Voici des plantes plus qu’intéressantes à planter dans votre jardin.

Référence : https://pixabay.com

Quelques précautions à prendre avec les plantes médicinales…

Tout comme il n’est pas conseillé de faire de l’autocueillette de champignons dans le but de les consommer (à moins d’être expert en la matière!), l’utilisation des plantes médicinales pour soulager nos maux ne doit pas être prise à la légère.

Avant de mettre en terre vos différentes plantes et de les utiliser en guise de remèdes maison (infusions, pommades, etc.), renseignez-vous auprès d’un professionnel! Les plantes contiennent effectivement de puissants composés bioactifs qui peuvent provoquer des allergies.

Le chardon Marie (Silybum Marianum)

Le chardon Marie est une plante qui aime le soleil, un sol plutôt sec et qui est reconnue pour ses propriétés anticancéreuses, en majeure partie grâce à ses antioxydants. Ramassez les graines mûres de cette plante pour les ajouter à votre smoothie préféré (retirez les aigrettes et écrasez les graines préalablement).

La consommation des graines du chardon Marie est aussi très bénéfique pour le foie, un organe qui exerce une grande influence sur votre état de santé général. En plantant le chardon Marie en début d’été, vous serez à même d’en récolter les graines pendant plusieurs semaines! 

Référence : https://pixabay.com

L’aloe vera

Qui ne connaît pas l’aloe vera? Il vous sera très utile si vous avez un coup de soleil ou une légère brûlure, puisqu’il adoucit et nourrit l’épiderme, favorisant du même coup la régénération des cellules; vous n’aurez qu’à couper une partie de la plante et à appliquer le gel directement sur votre lésion ou votre brûlure. Son effet apaisant se fera sentir immédiatement. Et ce n’est pas tout! Sa pulpe gélatineuse peut aussi être ingérée afin de calmer des ballonnements d’estomac et éviter la constipation.

Sensible au froid et aimant le soleil, l’aloe vera résistera à la sécheresse, mais pas au froid. Il est donc préférable de le planter dans un pot, que vous rentrerez dans la maison à la fin de l’été.

Référence : https://pixabay.com

L’agripaume (leonurus cardiaca

L’agripaume est la plante que vous devez avoir dans votre jardin! Pouvant atteindre cinq pieds de hauteur si elle est plantée dans un endroit mi-ombreux, l’agripaume prévient et soulage plusieurs maux, dont l’hypertension.

Plantes spécialement appréciée des femmes (de là son appelation motherwort en anglais!), elle aide à prévenir les tensions en syndrome prémenstruel et peut même déclencher les règles si elles sont retardées (surtout si ce retard est causé par un choc émotionnel). Aussi, elle saura atténuer les bouffées de chaleurs des femmes en ménopause. De goût amer, l’agripaume stimule l’appétit et réduit également les douleurs reliées aux migraines. 

Les feuilles et les fleurs de l’agripaume se récoltent au mois d’août et septembre (post-floraison) pour ensuite être infusées (deux c. à thé par tasse d’eau). Si vous plantez l’agripaume dans votre jardin, ayez en tête que celle-ci fera de l’ombre à vos plantes qui sont plus près du sol.  

Référence : https://pixabay.com

Des fines herbes pour cuisiner… et se guérir!

Les fines herbes parfument délicieusement nos plats préférés, mais leurs vertus médicinales ne sont pas toujours exploitées… Par exemple, la sauge (salvia officinalis) aura pour effet d’augmenter l’appétit et préviendra l’inconfort provoqué par les flatulences. Un thé fait à partir de l’infusion de feuilles de sauge aura également l’effet de régulariser les hormones chez les femmes (ménopause, syndrome prémenstruel) et d’aider certains problèmes respiratoires comme l’asthme. 

Référence : https://pixabay.com

Grand plantain : une mauvaise herbe mal aimée 

Souvent arraché parce qu’il envahit notre terrain gazonné, le grand plantain mérite pourtant d’être aimé… Mais attention! N’introduisez pas le grand plantain dans votre jardin! Partez plutôt à sa recherche dans les parcs de votre municipalité et les terrains vagues, si ceux-ci sont bien entretenus (sans produits chimiques, bien évidemment). 

Récoltez les jeunes feuilles de cette plante et broyez-les pour ensuite appliquer celles-ci sur une piqûre d’insecte, une légère brûlure ou encore une légère plaie (le grand plantain est astringent!); le grand plantain est analgésique et favorise la guérison. Aussi, vous pouvez infuser les feuilles du grand plantain et boire la tisane pour vous aider à contrôler la diarrhée et à améliorer les symptômes dus à la grippe et au rhume.

Une mauvaise herbe qui est plus utile que vous ne le croyiez!

Référence : https://www.publicdomainpictures.net/view-image.php?image=210424&picture=broadleaf-plantain-grass

Ces plantes ne sont que quelques exemples tirés de la liste exhaustive des plantes médicinales, mais l’homme est loin de connaître toutes les plantes que nous trouvons sur notre planète et n’a pas fini d’en découvrir les propriétés bienfaisantes… Osez en planter quelques-une dans votre jardin, vous ne le regretterez point!

Source de l’image principale de l’article : https://depositphotos.com