Montréal : les records s’empilent

Les records de ventes résidentielles sont devenus monnaie courante dans la grande région de Montréal. Cette fois-ci, c’est une hausse de 11% en septembre comparativement à la même période l’an dernier. Le nombre de hausses mensuelles consécutives se chiffre à 44.

House made of 100$ bills on a pile of money.
Istock

Déclaration de Nathalie Bégin, présidente du conseil d’administration de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM):

« Le segment de la copropriété est en pleine effervescence. Grâce à une forte poussée des ventes et à un recul marqué des inscriptions, le nombre de mois d’inventaire a diminué de manière impressionnante au cours de la dernière année, passant de 10,2 à 7 mois. Ce segment est passé d’un marché d’acheteur à un marché de vendeur en l’espace d’un an seulement. »

Voici les données fournies par la CIGM à partir du système Centris, transmises intégralement.

Variation des ventes par secteurs

  • Tous les principaux secteurs géographiques ont enregistré de fortes hausses d’activité en octobre.
  • Laval (+17 %), Saint-Jean-sur-Richelieu (+16 %), la Rive-Nord (+14 %) et la Rive-Sud (+12 %) ont connu les augmentations les plus marquées, mais les secteurs de l’Île de Montréal et de Vaudreuil-Soulanges (+8 % dans les deux cas) ne sont pas en reste.

Statistiques par catégories de propriétés

  • Comme c’est le cas depuis plusieurs mois, c’est le segment de la copropriété qui a été le plus actif, avec une hausse des transactions de 22 % (1 361 transactions) en octobre.
  • Les ventes étaient également en hausse pour les maisons unifamiliales (1 971 ventes, +6 %) ainsi que pour les plex de deux à cinq logements (395 ventes, + 5 %).

Au chapitre des prix

  • À l’échelle de la RMR, le prix des propriétés unifamiliales et des copropriétés a néanmoins progressé de façon modérée comparativement à octobre 2017, soit de 4 % chacun, pour des prix médians respectifs de 329 250 $ et de 265 000 $.
  • Le prix médian des plex a quant à lui bondi de 11 %, à 525 000 $.

On dénombrait 21 515 inscriptions résidentielles en vigueur sur le système Centris des courtiers immobiliers, soit 17 % de moins qu’un an plus tôt.

D’autres données sont disponibles.

Photo : iStock.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *