iStock

Un marché de vendeurs à Montréal

Les ventes résidentielles ont bondi de 7% durant les trois premiers mois de 2018, dans la grande région de Montréal, par rapport à la même période en 2017.

Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour cette région, analyse la situation: « La forte baisse de l’offre, toutes catégories de propriétés confondues, combinée à la hausse des ventes, fait en sorte que les conditions du marché avantagent de plus en plus les vendeurs, dit-il, la copropriété reste la seule catégorie de propriétés qui affiche encore des conditions de marché équilibrées.»

Au tour des faits saillants maintenant, rapportés intégralement.

Ventes

  • Avec 12 311 transactions conclues, le marché immobilier résidentiel de la RMR de Montréal a poursuivi son élan en enregistrant une 15eaugmentation trimestrielle consécutive des ventes. Il s’agit du meilleur début d’année en sept ans à ce chapitre.
  • La copropriété a affiché la plus forte croissance parmi les trois catégories de propriétés, avec un bond des ventes de 17 %. Les 4 278 transactions conclues au premier trimestre représentent un record pour cette période de l’année.
  • Les ventes de maisons unifamiliales (7 005) ont pour leur part connu une hausse plus modeste de 2 %, alors que celles de plex de 2 à 5 logements (1 019) ont augmenté de 5 %.
  • Tous les grands secteurs de la RMR de Montréal ont enregistré une hausse des ventes résidentielles : la Rive-Sud (+12 %), l’île de Montréal(+7 %), Laval (+5 %), la Rive-Nord (+5 %), Saint-Jean-sur-Richelieu (+4 %) et Vaudreuil-Soulanges (+3 %).

Prix

  • À l’échelle de la RMR, les maisons unifamiliales (310 000 $), les copropriétés (245 000 $) et les petits immeubles locatifs (490 000 $) ont tous enregistré des progressions de leur prix médian, soit respectivement de 5 %, de 3 % et de 7 %.
  • Les secteurs de Vaudreuil-Soulanges et de l’île de Montréal se sont démarqués, affichant les plus fortes hausses du prix médian des maisons unifamiliales, soit de 8 % chacun.
  • Deux secteurs se sont aussi distingués au chapitre de la croissance des prix médians des copropriétés, soit Laval (+7 %) et, encore une fois, Vaudreuil-Soulanges (+7 %).

Inscriptions en vigueur 

  • Les inscriptions en vigueur ont reculé pour un dixième trimestre consécutif, avec une moyenne de 25 910 propriétés à vendre dans la RMR de Montréal, soit 16 % de moins qu’à la même période de l’année précédente.

Pour plus d’informations cliquez ici.

Photo : iStock.com