Ne laissez pas les dollars filer

Pour beaucoup de gens, l’incroyable sentiment d’avoir un vrai chez soi qui leur appartient est ce qui les pousse à acquérir une propriété. Le reste est bien secondaire. Ils négligent même le côté investissement. Pourtant, un deuxième effort leur permettrait de gagner beaucoup d’argent, très facilement.

iStock
iStock
Les locataires ont hâte d’entrer dans leur première maison, d’y construire leur cocon en décorant et en rénovant, d’y vivre la vie de propriétaire. C’est un plaisir imbattable. Est-ce une raison par contre de lever le nez sur la dimension investissement? D’écarter des calculs de base du revers de la main et de se priver de milliers de dollars?

Il ne s’agit pas de jouer au comptable, loin de là. Reste qu’il y a tout un monde entre consacrer quelques heures aux chiffres, histoire d’empêcher le moins d’argent de nous filer entre les doigts, et faire preuve d’une obsession sans bornes pour le côté investissement que comporte l’achat d’une propriété. Se situer quelque part entre les deux est déjà un bond en avant pour l’aspirant-propriétaire allergique aux calculs. En ce sens qu’il perdra moins d’argent.  
Calculer vous ennuie épouvantablement? Demandez à un membre de votre entourage digne de confiance qui le fasse pour vous. Et pourquoi pas le comptable? Quoi qu’il en soit, avant d’ignorer le facteur monétaire qu’on peut résumer par l’expression : «Une maison! De l’argent tellement facile à gagner!», considérez les petits gestes suivants qui augmenteront le potentiel de revente de votre propriété, mettant en réserve des milliers de dollars pour l’éducation de vos enfants et, en bout de piste, vos vieux jours, et ce, pendant vos heures de sommeil.
  • Domptez votre hâte de devenir propriétaire et accordez-vous le privilège de faire inspecter la maison convoitée avant de procéder à l’achat. Un vice caché peut faire très mal à un budget.
  • Si vous hésitez entre deux maisons non très éloignées l’une de l’autre, informez-vous des travaux majeurs à venir dans le secteur. Exemple : acheter près d’une ligne de métro à venir augmente le potentiel de revente de votre propriété. Plus vous serez près, plus ce sera payant. Faites le même exercice en comparant les quartiers.
  • Toujours en ce qui concerne les quartiers, certains voient les maisons situées sur leurs territoires prendre davantage de valeur que d’autres au fil des années. La question à vous poser avant l’achat de la propriété : «À quel point ce quartier est vraiment désiré?» Votre courtier, qui généralement connaît bien les alentours, sera capable de vous répondre. Il connaît les délais de vente.  
  • Au lieu de vous jeter sur une propriété qui paraît une vraie aubaine comparativement aux propriétés du coin, posez-vous deux questions. Pourquoi est-elle une aubaine? Y a-t-il anguille sous roche? Et si oui, est-ce possible que, considérant le défaut non visible, l’aubaine est encore trop chère?
Votre courtier immobilier sera en mesure de vous aider au besoin.
Photo: iStock.com