L’impact réel de l’imprimante 3D

Même si la révolution de l’imprimante 3D fait davantage parler d’elle à travers des objets de petites dimensions qu’elle fabrique en série (ustensiles de cuisine, nappes, etc.), c’est dans le secteur du bâtiment, donc de l’habitation, qu’elle se fera le plus sentir, prévoit un spécialiste.

Publié en 2017, L’avènement des machines de Martin Ford a été un gros succès aux États-Unis. Il est demeuré plusieurs semaines parmi les best-sellers du New York Times. Comme le titre l’indique, l’auteur fait le tour des technologies qui menacent de bouleverser le monde. Parmi celles-ci figure la technique de l’imprimante 3D.

Le blogue de Via Capitale révélait l’an dernier la construction en 24 heures d’une maison de dimension standard par une entreprise russe. Montant de la facture globale : 10 000$. Malgré l’exploit, beaucoup d’acteurs du secteur de l’habitation se montrent sceptiques. Une seule maison, c’est bien beau, mais fabriquer toute une série de maisons? Oubliez ça! Pourtant, nous l’avions annoncé dans un billet précédent.

L’auteur Martin Ford met un bémol aux fantasmes générés par les merveilles de l’imprimante 3D. Selon lui, il ne faut pas s’attendre à des miracles. On se dit alors que ce sera pareil pour le secteur du bâtiment. Les sceptiques avaient donc raison. Surprise! C’est le contraire!

iStock
iStock

Voici l’extrait du livre de Ford: « La plus grande disruption pourrait émerger lorsque les imprimantes 3D seront appliquées au secteur du bâtiment. Behrokh Khoshnevis, professeur d’ingénierie à l’université de la Californie du Sud, a construit une super imprimante 3D capable de fabriquer une maison en seulement 24 heures. Cette machine se déplace sur des rails posés autour du bâtiment en construction et dispose d’une énorme buse qui dépose des couches de béton sous contrôle informatique. Le processus est entièrement automatisé et les parois sont nettement plus solides que celles construites à l’aide de techniques traditionnelles. L’imprimante pourrait être utilisée pour construire des maisons, des immeubles de bureaux et même des tours. Actuellement, la machine ne construit que la structure en béton, laissant aux travailleurs le soin d’installer les portes, les fenêtres et autres équipements. Il est cependant facile d’imaginer que les futures imprimantes 3D pour la construction puissent prendre en charge de multiples matériaux. »

Pour ceux et celles qui s’intéressent au secteur des technologies de pointe, c’est un bouquin à lire. Ford aborde aussi l’intelligence artificielle. Et il affirme que la vague de l’automisation, annoncée depuis des lunes, est à prendre au sérieux cette fois-ci.

Référence : L’avènement des machines, Martin Ford, FYP Éditions, 351 pages, 2017

Photo : iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *