Archives pour l'étiquette luxe

 La couleur et l’éclairage sont les éléments décoratifs les plus importants. Ils donnent du relief, ils sculptent la lumière, ils créent une atmosphère. Ils couvrent une pièce d’un mur à l’autre. Les meubles ne prétendent pas à un tel rôle, mais pour faire naître une ambiance, ils sont champions.

[caption id="attachment_17704" align="alignleft" width="1254"]iStock iStock[/caption]

[……]

Read more

Or en filigrane dans une frange, filet d’or autour d’une vaisselle décorative, feuille d’or murale grâce au papier peint, étoffe d’or en guise de rideaux, métal doré, peu importe le chemin qu’emprunte la couleur or, elle capte l’attention. Un simple contour attire le regard.

[caption id="attachment_17070" align="aligncenter" width="600"]iStock iStock[/caption]

Même utilisée parcimonieusement, la couleur or impose un certain luxe pour ne pas dire un luxe certain. Et si sa présence est massive, elle évoque la somptuosité d’un palais. L’or colore un espace d’une manière éclatante.

[caption id="attachment_17072" align="aligncenter" width="600"]iStock iStock[/caption]

L’or possède ses nuances. Or orangé, or mat ou brillant, or bronzé, or flirtant avec le jaune. Sans oublier l’or pur de la lumière d’un soleil fou de novembre à travers les roseaux. L’or peut être clair ou un brin sombre, selon la nuance désirée.

[……]

Read more

Le titre peut surprendre. Pourtant, c’est la vérité. Un trait noir dans une pièce donne davantage de force à toute couleur printanière, comme le jaune et le vert, grâce à la magie du contraste. Voyez comment.

[caption id="attachment_14991" align="alignright" width="300"]iStock iStock[/caption]

Le trait noir réussit à dynamiser une pièce en donnant plus de relief à la couleur dominante. L’orange est plus orange avec un trait noir, le jaune est plus jaune avec un trait noir, le rose est plus rose avec un trait noir.

D’autres diront que le trait noir, au contraire, assagit les couleurs trop folles. Il freine une avalanche de couleurs criardes qui peuvent, avec le temps, irriter le système nerveux. Il est vrai que le noir ramène sur terre toute couleur qui se prétend dominante à outrance.

Ce trait noir peut être une moulure à mi-hauteur du mur ou près du plafond, une porte, un escalier en tout ou en partie, des boiseries, un rideau, un tissu d’ameublement, les poutres au plafond, l’antre d’un foyer, un abat-jour, un fer forgé, une bande de papier peint ou un paravent. [……]

Read more

J’ai vu un type récemment qui m’a raconté une bien drôle d’histoire. C’est à vérifier, bien entendu, mais je suis porté à croire qu’il disait la vérité.

Il y a plusieurs années, l’homme a fait un voyage aux Philippines. Il a épousé une femme de là-bas qui a accepté de venir s’installer avec lui au Canada. L’avait-il rencontrée au Québec avant son départ, d’où le voyage? L’avait-il rencontrée là-bas? Je l’ignore.

Le couple vit depuis dans la région de Montréal, mais possède une résidence aux Philippines. L’homme va donc régulièrement dans ce pays d’Asie. Bref, il connaît les Philippines beaucoup mieux que vous et moi. Il adore les Philippins. Il ne tarissait pas d’éloges à leur endroit.  [……]

Read more

Vous aimez le confort, l’ordre et l’élégance? Faites un tour du côté de l’Art déco. Vous marcherez dans un monde de luxe et de prestige et vous reviendrez la tête pleine d’idées.

Un peu d’histoire. La Grande Guerre (1914-1918) vient de se terminer. Que de sang, que de morts! L’Europe est traumatisée. Il faut remonter le moral des gens. Il faut les convaincre que le bonheur est devant.

En France, il faut rebâtir des centaines de milliers d’habitations détruites par la guerre. Celles encore debout ont souffert d’un manque d’entretien. Le parc immobilier est à refaire. Pendant ce temps, des milliers de paysans quittent la campagne dévastée pour venir s’installer à Paris. Il faut faire vite, mais que faire?

Industriels et artistes de l’époque misent sur un style qui avait pris naissance juste avant la guerre : l’Art déco. D’autant plus qu’il se prête bien aux nouvelles technologies et à la fabrication en série dans les usines.[……]

Read more

Les livres de collection font toujours de très beaux cadeaux pour la simple raison qu’on refuse de les acheter sous prétexte que c’est une dépense inutile. Une folie, comme on dit.

Parfois, on se dit que le livre convoité, on va se l’offrir un jour. Et le temps passe, on l’oublie, on ne l’achète jamais.

Vous vous creusez la tête à savoir quoi acheter à l’un de vos proches en vue de Noël? Si la personne est folle de déco, pourquoi ne pas lui offrir un livre grand format?

Si la personne est sur le point de renouveler sa déco, c’est encore mieux. Elle pourra puiser des idées, comparer les styles, faire travailler son imagination.

Voici un mince survol de nouveautés ou rééditions car elles sont trop nombreuses.

Ros Byam Shaw vous propose son bouquin grand format English Eccentric. C’est de la dynamite! Ici, on nage dans les hauteurs vertigineuses de l’imaginaire britannique. L’auteur fait le tour de quatorze résidences dont les propriétaires sont artiste, designer, documentariste, politicien, coiffeur.

[caption id="attachment_11229" align="aligncenter" width="600"]iStockphoto iStockphoto[/caption]

L’éditeur se permet de souligner le courage de ces propriétaires en matière de décoration intérieure. Cela veut tout dire. Il y a dans ce livre un immense réservoir à idées car l’auteur s’éloigne des tendances et courtise l’originalité sans aucune gêne.[……]

Read more

[caption id="attachment_10282" align="alignleft" width="300"]Banque de Montréal, Wikipedia (Dickbauch) Banque de Montréal, Wikipedia (Dickbauch)[/caption]

J’allais visiter le centre d’exposition de la Banque de  Montréal lorsque j’ai croisé un employé. «L’édifice est vraiment magnifique!», lui dis-je en levant les yeux vers le plafond. L’employé s’est approché pour me murmurer : «C’est beau, en effet. Cela vaut la peine d’être vu au moins une fois. Mais il y a un endroit que peu de gens connaissent et c’est dommage parce que le décor est étonnant. Quand je l’ai vu, j’ai figé. Un peu plus loin sur la même rue, vous allez croiser un édifice de plusieurs étages qui est l’ancien siège social de la  Banque Royale du Canada, de biais avec le Centre de commerce mondial de Montréal. Allez jeter un coup d’œil. Cela vaut le déplacement. Le plafond est superbe!»

Dix minutes plus tard, je trouvais l’édifice au 360 rue St-Jacques. [……]

Read more