Archives pour l'étiquette CORPIQ

Huit raisons de déménager

On s’en doute un peu, mais lesquelles reviennent le plus souvent?

Selon un sondage de la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ):

  • 22% déménagent parce que l’espace de leur logement est devenu trop petit
  • 22% parce que leur logement s’est détérioré
  • 18 % pour acheter une propriété
  • 9% parce que le lieu de travail ou d’études a changé
  • 6% à cause du coût du logement
  • 4% à cause des voisins
  • 3% pour avoir un logement plus petit
  • 3% pour un changement de statut familial ou au sein du couple

La CORPIQ note que les locataires déménagent de moins en moins. Près de la moitié (45 %) des répondants habitent le même logement depuis dix ans ou plus, contre 40 % en 2011.

[caption id="attachment_12305" align="aligncenter" width="580"]iStockphoto iStockphoto[/caption]

La CORPIQ tente une explication: [……]

Read more

Proprios et locataires réagissent

 Bail 2011-06 immobilierMême si la SCHL annonçait une hausse de 0,6% du taux d’inoccupation moyen des immeubles offrant trois logements et plus dans les centres urbains de 10 000 habitants et plus au Québec (lire billet Les logements vides se multiplient), le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) évoque une augmentation de 44% du prix du loyer depuis 2000 pour justifier sa réaction plutôt tiède.

«En l’absence d’un contrôle obligatoire et universel des loyers, un plus haut taux d’inoccupation est loin de garantir l’accessibilité à un logement bon marché. Les hausses abusives prennent à la gorge les ménages locataires, qui mettent en péril leurs besoins de base pour payer leur loyer», souligne Maude Bégin Gaudette, porte-parole du RCLALQ.

La hausse du nombre de condos mis en location ne trouve pas grâce aux yeux du RCLALQ. [……]

Read more

Pétition des propriétaires à l’Assemblée nationale

[caption id="attachment_12022" align="alignright" width="270"]iStockphoto iStockphoto[/caption]

Lasse de répéter, la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ), qui regroupe 25 000 propriétaires d’immeubles locatifs de la province, a déposé une pétition à l’Assemblée nationale pour forcer le gouvernement à accorder le droit au propriétaire de réclamer un dépôt de garantie au locataire au moment de conclure le bail.

C’est Mario Laframboise, député de Blainville et porte-parole de la Coalition Avenir Québec, qui a accepté de déposer la pétition. Les gens ont jusqu’au 12 juillet pour la signer sur le site de l’assemblée.

La CORPIQ réclame ce dépôt de garantie depuis de nombreuses années. Les propriétaires d’immeubles locatifs seraient les seuls au pays à ne pas disposer du droit de réclamer ce dépôt afin de se protéger contre d’éventuelles pertes, soit un loyer impayé ou des dommages causés au logement.

[……]

Read more

Régie du logement: il faut faire plus

Récemment, une nouvelle procédure a été introduite dans le fonctionnement des audiences de la Régie de logement du Québec, du moins dans certains tribunaux: la visioconférence.

[caption id="attachment_11992" align="aligncenter" width="580"]iStockphoto iStockphoto[/caption]

La visioconférence permettra aux régisseurs de consacrer leur temps précieux à l’écoute des doléances, à distance, au lieu des interminables déplacements. Les régions concernées sont l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-St-Laurent, la Côte-Nord et la Gaspésie.

Si elle applaudit l’initiative de la Régie, la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ) ne croit pas que la nouvelle mesure ne réglera quoi que ce soit face au problème de fond, soit les longs délais d’attente qui affectent propriétaires et locataires.[……]

Read more

Loyers: la CORPIQ se montre impatiente

La Régie du logement venait à peine de publier ses estimations quant aux augmentations du prix de loyer que la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ) passait à l’attaque.
Les taux suggérés par la Régie sont trop faibles, les immeubles à revenu vont se détériorer davantage parce que les propriétaires sont à court de revenus, les querelles risquent de se multiplier entre propriétaires et locataires à cause des taux décrétés par la Régie qui ne respectent pas les conditions du marché.[……]

Read more