Archives pour l'étiquette contamination

Méfiez-vous du petit monstre tapi dans un coin

Vous avez sûrement enmémoire l’histoire terrifiante (le mot est faible) de la maison de Maskinongéqu’on devra brûler en dernier recours. Quand il faut porter un scaphandre oupresque avant d’entrer parce que le bâtiment est devenu toxique, c’est que lamaison est condamnée. La propriétaire n’a pas le droit de sortir quoi que cesoit. Il ne lui reste que son alliance et son sac à main, selon le Journal deMontréal. La cause : l’invasion d’un champignon appelé la mérule pleureuseprovoquée par des infiltrations d’eau à répétition.

Le magazineProtégez-vous consacre plusieurs pages de son édition de janvier 2011 à cespetits monstres qui dorment tranquillement dans le vide du toit, sous un tapisou même dans un coin derrière un meuble : les champignons ou moisissurescausés par un excès d’humidité ou une infiltration d’eau, sournoise la plupartdu temps. [……]

Read more

La maison contaminée sera brûlée

Vous vous rappelez dela maison de Maskinongé dont je vous ai parlé récemment? C’était l’histoire de la femme qui n’avait pas mis les pieds chez elle depuis le 23 juin. Personne n’avait le droit d’entrer sans autorisation de toute façon.

Pourquoi? Parce que la belle maison de style canadien vieille de 155 ans était pleine de champignons géants poussant un peu partout. Cette espèce de champignon s’appelle la mérule pleureuse. Celui que vous voyez sur la photo se trouve sous la galerie de bois.Il mesurait sept pieds de long et un pied à sa pleine largeur.

La maison sera finalement brûlée, nous rapporte le Journal de Montréal dans l’édition de samedi dernier. Quand il faut porter un habit jetable, couvrir ses chaussures d’un sac, porter un bonnet et un masque pour mettre les pieds dans une maison en guise de protection parce que le bâtiment est devenu toxique, c’est qu’il est trop tard![……]

Read more