iStock

Faisons le tour du terrain ensemble

On a tendance à examiner le terrain rapidement. Dans notre tête, c’est secondaire. L’état de la maison et le financement de l’acquisition nous préoccupent davantage. Pourtant, prendre le temps d’observer les quatre coins du terrain vous épargnera peut-être beaucoup de problèmes.

Si la maison que vous convoitez ne sera qu’un arrêt de quelques années, vous vous dites peut-être que le terrain devient moins important. Attention! Si le terrain cache un vice, le prix à la revente sera affecté. Et si vous avez l’intention de vous établir de façon permanente, le terrain exige une réflexion à long terme. Dans les deux cas, un examen de base s’impose.

Si un vieil arbre se trouve à proximité de la maison, il se peut que ses racines soient si déployées dans le sol qu’elles sont sur le point de lézarder les fondations, surtout si celles-ci sont déjà fragiles.

Cela étant dit, la présence d’arbres sur le terrain augmente la valeur d’une propriété. L’arbre protège les occupants de la maison en jouant le rôle de bouclier contre le soleil excessif, l’été, et le vent glacial, l’hiver. De plus, il améliore la qualité de l’air ambiant en absorbant le dioxyde de carbone et en projetant de l’oxygène et de l’humidité autour de lui.

L’arbre est jeune, donc de petite taille? Vérifiez sa position par rapport aux points cardinaux. Elle pourrait influencer vos décisions dans vos projets de rénovation extérieure par rapport à la lumière et au froid hivernal. L’arbre deviendra grand, il exigera de l’espace.

Si le terrain comprend un patio ou une terrasse, vérifiez leurs bordures. S’il y a signe d’accumulation d’eau, c’est que le sol est mal drainé. Problème en vue!

Si le terrain n’est pas au même niveau que celui d’un voisin, assurez-vous que le drainage se fasse de façon adéquate. Sinon, si votre terrain est plus bas, il souffrira d’un surplus d’eau. S’il est plus haut, les eaux de pluie se retrouveront chez le voisin.

Génial! Une belle haie bien taillée entoure la propriété. Intimité garantie. Est-elle en bonne santé? Tout comme les arbres, les arbustes, les massifs floraux? Les microorganismes peuvent faire de gros ravages.

Un litige est-il en cours avec un voisin concernant les limites du terrain? Quelle sont les servitudes? Y a-t-il un droit de passage? Le certificat de localisation fournit beaucoup d’informations, mais allez au-delà. Interrogez le propriétaire-vendeur.

Jetez un coup d’oeil au terrain des voisins et informez-vous de l’état des relations entre eux et le propriétaire vendeur. Il y a quelques années, un propriétaire a intenté une poursuite contre un voisin ornithologue qui aimait attirer les oiseaux dans sa cour. Le terrain du propriétaire était devenu un dépôt d‘excréments et un terrain d’atterrissage.

Vous avez l’intention de vous ancrer pour longtemps? Projetez-vous dans le temps. Songez-vous à un parc pour enfants, une remise, un patio, une terrasse, un pavillon de jardin, une piscine, une aile supplémentaire pour héberger vos parents, une éolienne domestique? La taille du terrain devient un élément important.

iStock
iStock

Un terrain plat, c’est l’idéal pour construire ou aménager de nouvelles installations. Le terrain est en pente? Transformez-le en avantage si vous planifiez de construire une terrasse. Optez pour plusieurs niveaux. L’érection d’un muret permettra de stabiliser le sol.

En marchant sur le terrain, vous tombez sur des débris entassés derrière la remise. C’est là depuis longtemps. Le propriétaire-vendeur serait-il négligent? Mauvais signe.

Vous êtes sensible au froid? Assurez-vous que le terrain de la propriété convoitée n’est pas situé dans un couloir de vent.

Dans tous les cas, un historique du terrain s’impose pour éviter les mauvaises surprises.

Photos : iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page