Dégâts d’eau: comment fonctionne l’assurance

L’actualité nous le rappelle incessamment, surtout avec les débordements de cours d’eau qui marquent l’hiver actuel. Malheureusement, les dégâts d’eau et les pluies diluviennes sont appelés à se multiplier. En tout cas, comme on dit en langage familier : «C’est très tendance.»

iStock
iStock

Le Bureau d’assurance du Canada (BAC) a pris l’initiative de développer un outil interactif pour permettre aux consommateurs de se retrouver une fois pour toutes dans le dédale de l’assurance. Le plus beau du projet : c’est gratuit.  

Les consommateurs verront apparaître sur le site du BAC une maison animée qui subit les foudres de l’élément dévastateur qu’est l’eau. Ils subiront une mise à l’épreuve de leurs connaissances en matière de couvertures d’assurance. Ils pourront partager les résultats par le biais des médias sociaux.

Line Crevier, responsable des affaires techniques et du Centre d’information sur les assurances au BAC, explique : « Avec ce nouvel outil, les consommateurs auront une meilleure compréhension de ce qui est couvert et de ce qui ne l’est pas, et ils pourront faire le tour des protections disponibles sur le marché. Nous espérons qu’au passage, cela les encouragera à poser des gestes afin de mieux protéger leur résidence et d’éviter les désagréments liés aux dégâts d’eau.»

Selon le BAC, les dégâts d’eau représentent 50 % du coût total des réclamations que payent les assureurs au Québec chaque année. La tendance est à la hausse.

Le BAC rappelle quelques mesures de prévention à observer pour diminuer les dommages : changer le chauffe-eau aux 10 ans, vérifier et changer les tuyaux de la laveuse et du lave-vaisselle, éviter de quitter la résidence si la machine à laver et le lave-vaisselle sont en marche, demander à un proche de passer vérifier que tout fonctionne bien lorsque l’on s’absente de chez soi plus de 7 jours, surtout en hiver, dégager la neige et la glace des fenêtres et des gouttières, etc.

Les coordonnées du Centre d’information sont le 1 877 288-4321 ou le 514-288-4321, pour la région de Montréal.

Photo : iStock.com