Copropriétés : l’offre se raréfie à Montréal

« La diminution du nombre de copropriétés à vendre dans le Grand Montréal est de l’ordre de 22 % en mai, ce qui ne s’était pas vu en près de 15 ans. Avec la demande soutenue et le recul de l’offre observé depuis plusieurs mois, contre toute attente, le segment de la copropriété est sur le point de devenir favorable aux vendeurs lui aussi. »

Ces propos sont de Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

iStock
iStock

Tout de même incroyable! Dans un passé pas si lointain, des observateurs s’inquiétaient devant le rythme de construction en matière de copropriété, dans la grande région de Montréal, alors qu’un grand nombre d’unités ne trouvait pas preneurs. Le marché a basculé du jour au lendemain.

Voici d’autres statistiques.

Les plus récentes statistiques Centris transmises par la CIGM pour le mois de mai. À noter que les ventes résidentielles ont augmenté de 1% par rapport à mai 2017. Cela fait 39 hausses mensuelles consécutives.

Variation des ventes par secteurs

  • Sur le plan géographique, la Rive-Sud s’est démarquée, grâce à une augmentation des ventes de 12 %. La région de Laval affiche également un gain à ce chapitre, avec une hausse de 4 % du nombre de transactions conclues.
  • L’activité est demeurée comparable au niveau enregistré en mai l’année dernière dans les secteurs de la Rive-Nord (0 %), de l’île de Montréal (-1 %) et de Vaudreuil-Soulanges (-1 %).
  • Seul le secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu a connu un fléchissement des ventes, soit de 28 %.

Statistiques par catégories de propriétés

  • C’est encore une fois la copropriété qui a donné le ton au marché, avec une augmentation du nombre de transactions de 14 %, notamment grâce à un bond des ventes de 36 % sur la Rive-Sud.
  • Le plex de 2 à 5 logements a aussi fait bonne figure, la hausse des ventes ayant été de 4 %.
  • La maison unifamiliale a pour sa part vu ses ventes diminuer (-6 %) pour la première fois en cinq mois.

Au chapitre des prix

  • À l’échelle de la RMR, le prix médian des maisons unifamiliales s’est établi à 325 000 $ en mai, soit 3 % de plus qu’un an plus tôt.
  • Du côté de la copropriété et du plex, les croissances de prix ont été plus soutenues. Le prix médian de 257 000 $ pour la copropriété représente une augmentation de 6 % depuis un an, tandis que le prix médian des plex a gagné 9 %, à 520 000 $.

Côté offre de propriétés à vendre, le nombre d’inscriptions résidentielles a chuté de 16%.

Photo : iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *