iStock

Le bois redevient prestigieux!

Autrefois plus ou moins mis à l’écart, puis remis au goût du jour par les environnementalistes, le bois est devenu un matériau recherché, autant dans la construction d’édifices publics que privés, d’une école primaire aux constructions en hauteur.

Le bois est un matériau entièrement renouvelable, résistant, capable de fixer le gaz carbonique. Il compte parmi les matériaux les plus durables de la planète.

Le 16 janvier dernier, la Commission scolaire Marie-Victorin et le gouvernement du Québec annonçaient la tenue d’une étude de faisabilité en vue de la construction d’une école primaire en bois de trois étages sur le territoire de Longueuil.

Un mois plus tard, les entreprises LSR GesDev et Industries Bonneville procédaient à l’inauguration du «premier bâtiment six étages modulaire en structure de bois à se construire au Canada». Il s’agit du projet domiciliaire Loggia St-Lambert.

En juin 2016, dans l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres à Québec, on procédait à la première pelletée de terre officielle «du plus grand bâtiment en bois massif de la province et l’un des plus hauts en Amérique». Il compte 13 étages, dont 12 en bois massif. Il s’agit de la tour d’habitation Origine.

Extrait du communiqué de presse : «Depuis 2012, les normes qui réglementent la construction de bâtiments en bois ont grandement évolué au Québec. En publiant le guide Bâtiments de construction massive en bois d’au plus 12 étages, en août dernier, le Québec devenait la première juridiction en Amérique du Nord à encadrer la construction de bâtiments en bois d’une telle envergure. Produit par la Régie du bâtiment du Québec en collaboration avec l’institut de recherche FPInnovations, ce guide vise à faciliter l’utilisation du bois dans la construction d’immeubles de grande hauteur tout en assurant que ces bâtiments sont de qualité et sécuritaires pour le public.»

On pouvait lire également que plusieurs pays, la France et la Finlande notamment, cherchent à s’inspirer des compétences du génie québécois en matière de construction de grande hauteur en bois massif.

Toujours en juin 2016, on annonçait en grandes pompes dans le quartier Griffintown, à Montréal, la construction «du plus important projet d’habitations doté d’une structure en bois massif lamellé-croisé (CLT) au monde, avec une superficie de près de 600 000 pieds carrés.» Il s’agit de trois immeubles d’habitation à 8 étages à ossature de bois.

Extrait du communiqué de presse: «Les bâtiments de huit étages sont faits en bois au lieu d’être en acier et en béton. Dans le détail, la dalle et les fondations au sous-sol de même que le plancher du premier niveau sont en béton. Par contre, les planchers des étages subséquents sont en panneaux de bois CLT. Les colonnes sont aussi en bois massif avec connecteurs en acier.»

On dit que la structure de bois massif CLT est 7 fois plus résistante que le béton et 500 fois plus résistante que l’acier aux pertes de chaleur.

Photo: istock.com