iStock

Arnaqueurs aux trousses des étudiants

Si c’est trop beau pour être vrai, c’est qu’il y a sûrement une arnaque derrière, répètent les forces de l’ordre et les spécialistes de la prévention. C’est bientôt la rentrée aux études supérieures. Les arnaqueurs se frottent les mains et tentent de piéger les étudiants. Et les parents. 

iStock
iStock

L’arnaqueur fait un montage visuel et publie une annonce sur des sites comme Kijiji et Facebook. Le logement semble impeccable. Le quartier également. En plus, le loyer est abordable. C’est franchement attirant! Peut-on le visiter? Désolé, répond l’arnaqueur, je travaille à l’étranger. La mondialisation, vous connaissez? Mais ne vous en faites pas, on va régler ça par courriels ou par textos. À votre guise. Pour commencer, il faut un dépôt de garantie. Ensuite, pouvez-vous payer le loyer du premier mois? Et si vous payez immédiatement le loyer suivant, je vous offre une réduction. Pensez-y, mais pas trop. La demande est forte. Je ne pourrai pas tenir longtemps.

Quant à la photo utilisée pour l’annonce, elle a déjà servi autrefois. Ce peut être aussi une maison sur le marché de la vente ou un logement affiché sur des sites comme Airbnb.

S’inspirant de l’expertise du Centre antifraude du Canada et de l’Agence de consommation en matière financière du Canada, le Bureau de la concurrence demande aux parents et aux étudiants de se montrer vigilants face aux signaux d’alarme dans leur recherche d’un logement. Les voici d’ailleurs, tels qu’énoncés dans le communiqué de presse :

  • le loyer mensuel est plus bas que celui d’autres endroits similaires;
  • vous devez payer un dépôt sans avoir signé un contrat de location ou un bail officiel;
  • vous devez envoyer de l’argent à une personne à l’étranger;
  • vous êtes renvoyé vers un site Web qui demande des renseignements personnels ou financiers quand vous demandez à en savoir plus sur l’appartement;
  • les annonces affichent seulement des photos de l’extérieur de la résidence ou les photos ne correspondent pas à la véritable résidence ou à l’adresse.

Voici ce que vous pouvez faire pour éviter l’arnaque :

  • Rendez-vous sur place et vérifiez que l’annonce est conforme à la réalité et exacte. Si vous ne pouvez pas vous rendre sur place, servez-vous d’Internet pour voir de véritables images du logement.
  • Faites des recherches sur l’adresse pour vous assurer qu’il ne s’agit pas d’une publication copiée. Vous pouvez même faire une recherche à l’aide d’images pour voir si les photos ont été utilisées ailleurs.
  • Planifiez une visite et confirmez que le propriétaire sera présent.
  • Si vous prévoyez louer un logement dans un nouveau projet immobilier, communiquez avec le constructeur pour confirmer l’identité du propriétaire.
  • Demandez un contrat ou un bail. Examinez-le attentivement.
  • Sachez quels sont vos droits comme locataires.

On vous a arnaqué? Signalez-le immédiatement au 1-888-495-8501, à la GRC ou à la police locale, avant que d’autres parents ou étudiants ne subissent le même sort.

Pour en savoir plus sur la location, cliquez ici.

Photos : iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *