iStock

Un août record à Montréal

Les ventes résidentielles ont bondi de 8% au mois d’août dans la grande région de Montréal, comparativement à août 2017. Du même coup, les ventes atteignaient un sommet pour cette période de l’année. Le nombre de mois consécutifs montrant une hausse des ventes résidentielles est maintenant de 42.

Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la  Chambre immobilière du grand Montréal (CIGM), résume la situation :  « Dans l’ensemble de la région montréalaise, la demande étant en hausse et l’offre en baisse depuis plusieurs mois, les conditions du marché de la revente de propriétés sont de plus en plus serrées et favorisent les vendeurs, et ce, pour toutes les catégories de propriétés.»

Voici les faits saillants du mois d’août tels qu’énoncés par la CIGM.

Variation des ventes par secteurs

  • Sur le plan géographique, cinq des six principaux secteurs de la RMR ont affiché des augmentations du nombre de transactions en août, la seule exception étant celui de la Rive-Nord, où les ventes sont demeurées stables par rapport au même mois l’an dernier.
  • Les secteurs de Saint-Jean-sur-Richelieu, de la Rive-Sud et de Vaudreuil-Soulanges ont connu les plus fortes hausses d’activité, avec des augmentations respectives de 15 %, 14 % et 13 % du nombre de ventes.
  • Laval a également enregistré une belle performance avec 12 % de ventes en plus comparativement à août 2017.
  • L’activité a rebondi sur l’île de Montréal : après trois diminutions mensuelles consécutives, les ventes y ont progressé de 9 % en août.

Statistiques par catégories de propriétés

  • À l’échelle de la RMR, le plex est la catégorie de propriété qui a affiché la plus forte progression des ventes en août, grâce à une augmentation de 14 %.
  • Le segment de la copropriété a lui aussi enregistré de solides résultats, avec une croissance de 12 % du nombre de ventes.
  • La maison unifamiliale n’est pas en reste, avec une augmentation de 5 % du nombre de ventes en août. Ceci met fin à une série de trois baisses mensuelles consécutives.

Au chapitre des prix

  • À l’échelle de la RMR, le prix médian des maisons unifamiliales s’est établi à 333 000 $ le mois dernier, soit 5 % de plus qu’un an plus tôt.
  • Le prix médian des copropriétés a pour sa part progressé de 4 %, à 260 000 $, tandis que celui des plex a bondi de 10 %, à 515 000 $.

En août, on dénombrait 20 940 inscriptions résidentielles en vigueur sur le système Centris, soit 16 % de moins qu’un an plus tôt.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Photo : iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *