iStock

Conseils utiles de BMO Banque de Montréal

L’achat d’une première maison à deux : 6 conseils pour vous guider!

Formez un duo d’acheteurs avertis.

Est-ce que vous et votre partenaire vous préparez à l’achat de votre première maison ? Vous n’êtes pas les seuls.

Compte tenu des prix à la hausse dans le secteur immobilier, contracter un prêt hypothécaire en couple est peut-être plus réaliste que de s’y risquer seul.

La tâche vous effraie? Ne craignez rien! Grâce à ces six conseils, votre partenaire et vous serez bien outillés pour faire l’achat le plus important de votre vie. Continuer la lecture

iStock

La sérénité par l’habitation écologique

Le Jour de la Terre, célébré chaque année au mois d’avril, nous rappelle que le combat contre le changement climatique, et par ricochet pour la survie de l’être humain, est loin d’être gagné. L’espoir est toujours là par contre. Un nombre croissant de gens et d’entreprises se convertissent à l’écoresponsabilité.

Côté bâtiment, on met le cap sur l’habitation écologique. C’est loin d’être une corvée car l’habitation écologique apporte non seulement la santé, mais aussi une bonne dose de sérénité. Elle s’approche de ce que les anglophones appellent avec tant de justesse le peace home.  

L’habitation écologique est un mode d’existence car elle recouvre toutes les facettes de la vie dans son chez soi: construction, décoration, rénovation, vie à l’intérieur et à l’extérieur. On se lève écolo, on se couche écolo, on vit écolo.

Les bienfaits de l’habitation écologique sur la santé sont bien connus. Les études scientifiques tendent à prouver que l’emploi de matériaux sains, c’est-à-dire transformés le moins possible, améliore la santé des résidents. Allergies, irritations prolongées et problèmes respiratoires se font moins nombreux.  Continuer la lecture

iStock

Le bonheur est bleu

Le bleu serait la couleur de la sérénité. Ses admirateurs le défendent avec ardeur. Aucune comparaison ne tient à leurs yeux. Le jaune? Trop délavant, manque de punch. Le blanc? Nul dans le sens de néant, aucun relief. Le vert? On se croirait malade ou déprimé. Et puis, disent-ils, quoi de plus pur et de plus beau qu’un ciel de mai.

Le bleu est pour eux la couleur de l’amour, mais un amour serein. Le rouge? Trop intense, trop agressif, trop envahissant. Le bleu, lui, est un long bonheur tranquille. Il serait d’ailleurs la couleur la plus répandue dans les maisons québécoises, titre que le blanc doit certainement lui ravir à l’occasion.

iStock
iStock

Cette année encore, le bleu frappe fort. On voit sa teinte acqua vintage partout: grandes surfaces, mobilier, tapis, literie, rideaux, vaisselle, napperon, coussin, boîte de rangement, étagère. C’est un bleu cendré qui reflète la douceur. Nous l’avons vu couvrir à la fois le sol et les murs, les portes et les cadres des fenêtres. Tout était d’un bleu vaporeux d’un bout à l’autre. Continuer la lecture

iStock

Des données précieuses pour le courtier

Parmi les jeunes de 18 à 34 ans, 46% projettent d’acheter une maison au cours des cinq prochaines années, 83% d’entre eux savent exactement ce qu’ils veulent, mais beaucoup d’entre eux n’auront pas les reins assez solides financièrement pour passer à l’action.

Pourquoi veulent-ils une maison? Pour une meilleure qualité de vie (60%), pour ne plus être locataire (58%) ou pour un investissement à long terme (50%).

Veulent-ils une maison existante ou neuve (premier occupant)? 59% choisissent la première option, 24% pour la deuxième. Une proportion de 17% se dit indécis.

Se préparent-ils à accumuler leurs mises de fonds? Continuer la lecture

iStock

La peur d’acheter trop vite

Pour beaucoup, acheter sa première maison est quelque chose qui retourne l’estomac. Inquiétude, stress, nervosité. Consolez-vous, vous êtes nombreux à vivre ces moments difficiles, mais incontournables.

Selon un sondage commandé par TD Canada Trust, 25% des acheteurs potentiels ont peur d’aller trop vite de crainte de perdre une occasion (25%), de perdre une guerre d’enchères (13%) ou de se retrouver sur la voie d’accotement (10%).

Jean-François Laurin,  directeur régional, est du Canada, spécialiste hypothécaire mobile, explique: Continuer la lecture