Le prix moyen des maisons devrait atteindre 330 200$

Le marché de la revente perd encore un peu de vigueur. Prudente, l’Association canadienne de l’immeuble (ACI) vient de réviser à la baisse ses prévisions de ventes résidentielles pour l’année en cours.

«Au début du troisième trimestre de 2010, les ventes étaient plutôt faibles,mais elles ont regagné du poil de la bête au cours du trimestre. L’amélioration de l’activité porte à croire que le marché résidentiel de la revente se stabilise; par contre, l’activité plus faible que prévue au troisième trimestre a poussé l’ACI à réviser à la baisse ses prévisions annuelles » faits avoir l’organisme dans un communiqué de presse.

« On s’attend maintenant à ce que les ventes s’établissent à 442 200 logements en 2010, ce qui représente une baisse annuelle de 4,9 p. 100. Bien que les ventes mensuelles se stabilisent, il est fort probable que les résultats d’une année à l’autre demeurent exagérés pendant une bonne partie de2011, en raison de l’activité record répertoriée à la fin de 2009 et au début de 2010.»

On le sait, les taux d’intérêt sont restés relativement bas alors que beaucoup d’observateurs s’attendaient à une montée subite à partir de juin dernier. C’est signe que l’économie ne roule pas aussi vite qu’on l’avait prévu. C’est mieux qu’aux Etats-Unis (Barack Obama en sait quelque chose) mais ce n’est pas la mer à boire. Continuer la lecture

L’hypothèque démystifiée

Les acheteurs d’une première maisons ont gâtés aujourd’hui. Grâce à Internet, ils ont toute l’information sous la main. Tenez, sur ce blogue, je dois avoir écrit cinq billets minimum en 18 mois sur de nouveaux guides publiés pour aider le nouveau propriétaire à passer à travers le jargon de l’hypothèque.C’est touffu la jungle hypothécaire! Pas facile du tout!

Un autre guide s’ajoute : celui de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC).  Il fera l’objet d’une campagne de sensibilisation qui durera quatre semaines.

« Pour la plupart des gens, l’hypothèque est l’un des engagements financiers les plus importants qu’ils auront à prendre dans leur vie », affirme la commissaire UrsulaMenke.« Le fait de prendre le temps d’examiner les choix qui s’offrent à eux peut faire une grande différence dans le montant qu’ils auront à payer en intérêts et autres frais. Les options offertes aux consommateurs sont tellement nombreuses, notamment le type de prêteur, le type d’hypothèque, la durée du prêt et la période d’amortissement, sans oublier le montant et la fréquence des paiements, que la tâche peut paraître accablante, surtout pour les acheteurs d’une première maison. Ces acheteurs doivent évaluer les options qui s’offrent à eux, comme s’ils interviewaient des candidats pour un emploi. » Continuer la lecture