Votre empreinte change-t-elle d’année en année?

Pas l’empreinte de votre index mais l’empreinte carbone reliée à votre mode de vie! Il existe un outil gratuit qui vous aidera à mesurer la quantité de dioxyde de carbone que vous dégagez lorsque vous faites des activités. Il vous permettra même de comparer vos résultats à la moyenne nationale et, qui sait, de diminuer vos dépenses inutiles. L’argent économisé pourrait servir à payer le loyer ou l’hypothèque.

La première étape consiste à remplir de courts formulaires : l’un sur votre emplacement géographique; le deuxième sur vos déplacements (transport intelligent); le troisième sur la consommation d’énergie à la maison. Votre empreinte vous sera révélée en détails.

Source : Hanhil sur Wikipedia

Vous apprendrez ainsi le nombre de kilomètres moyens parcourus en ville, peu importe le moyen de locomotion : auto, autobus, métro, train, avion. L’année et la marque de votre véhicule seront aussi prises en considération.

En ce qui concerne l’énergie à la maison,  deux questions seulement : la première sur le type de logement, la deuxième sur le mode de chauffage : gaz naturel, le mazout domestique, le bois et autres. La dernière catégorie comprend donc l’électricité, les panneaux solaires, les éoliennes, etc.

Comme indice, sachez que de vivre dans une ville de dimension moyenne au Québec, parcourir 10 kilomètres en ville et 800 kilomètres sur les grandes routes par mois avec une Toyota Matrix 2003 et chauffer à l’électricité dans un édifice à plusieurs logements résulte en une consommation d’énergie moindre que la moyenne nationale.

Ce score individuel obtient une moyenne de 306 kWh/sem. avec 9 tonnes de CO2 émises cette année, comparativement à la moyenne nationale de 2,775 kWh/sem. et 33 tonnes de CO2 émises cette année.

Si votre résultat ressemble à celui-là, vous devriez peut-être participer au Défi régime énergétique Shell Canadian Geographic, et devenir le ménage le plus écoénergétique du Canada pour 2012, comme expliqué dans le billet précédent : « Défi 2012 ».

Pour vous aider à faire des économies à la maison, le site Canadian Geographic rappelle l’importance des thermostats programmables. Ils vous permettent d’ajuster la température à vos besoins tout au long de la journée. Ils conduisent à une économie d’environ 10 % de vos coûts reliés au chauffage et à la climatisation.

Sans oublier le réglage de la température de votre chauffe-eau et du lave-vaisselle, que vous gagneriez à diminuer, et celle du réfrigérateur et du congélateur, que vous gagneriez à augmenter.

Il faut savoir que la température minimale du chauffe-eau est de 140°F (60°C), sinon la prolifération de la légionellose s’accélère.  Vous risqueriez d’attraper « la maladie du légionnaire ».

Un chauffe-eau et des conduits isolés aident aussi à économiser de l’énergie. Plusieurs autres recommandations vous sont offertes dans nos billets précédents.

Sources : Canadian Geographic et Wikipédia

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone