Vos enfants vont en raffoler!

Il s’agit d’un truc dont vos enfants devraient raffoler! Un truc qui mettra de l’ambiance lors de vos réceptions durant le temps des fêtes. J’ai failli écrire comme titre: «Les sapins en Rice Krispies de tantine». Mais j’ai changé d’idée. Trop restrictif. Je laisse Lyne, la tantine en question, vous expliquer le concept:

«Au début, j’avais fait ça à titre d’expérience. Ce fut un succès. Les enfants le réclamaient à chaque année quand Noël approchait. C’était devenu une tradition. Aujourd’hui, ils m’appellent pour savoir comment faire.

«En fait, je fabriquais des centres de table comestibles et surtout sans trace d’arachides. J’avais une thématique pour chaque fête de l’année. Pour celle de Noël, je confectionnais des sapins à partir de Rice Krispies enrobés de guimauve fondue teintée en vert forêt. Des cônes de papier me servaient de moule. Puis je roulais mes sapins dans des décorations à gâteau multicolores comme des micros boules de Noël.

«Je confectionnais aussi des rochers en utilisant de la meringue que je laissais sécher sous forme de champignon. Pour la couleur, je les saupoudrais de poudre chocolatée.

«L’élément central était une grande maison également composée de Rice Krispies et décorée de bonbons de toutes sortes. Tout y était : portes, fenêtres, cheminée. Je tapissais ma tôle à biscuits d’un mélange à carrés aux Rice Krispies puis je découpais les montants, le toit, etc. J’assemblais les morceaux pour élever la maison. Je me servais d’un glaçage à base de blancs d’œuf comme lien.

« Ensuite, je rassemblais le tout sur une planche robuste recouverte d’aluminium entourée d’un ruban de velours rouge : maison, sapins, rochers. Je fabriquais des animaux et un chemin avec des bonbons qui serpentaient à travers tout ça. Ça faisait comme un village d’antan. Je saupoudrais le tout de sucre à glacer. Et hop! Mon centre de table devenait tentation! Les enfants n’avaient pas le droit d’y toucher avant le dessert. Un vrai supplice pour eux!

« Quand je donnais le signal, les enfants se précipitaient vers la table et bouffaient tout! Pendant des années, j’ai nourri l’imaginaire de ces enfants avec ce concept.

« J’avais d’autres trucs aussi, à la fois décoratifs et comestibles. Exemple: je découpais des tomates cerise en six pointes tout en conservant la base du pédoncule. Puis, je plaçais délicatement des graines de poivrons doux sur ce petit point à la jonction de la pelure (la chair en dessous). Je déposais mes «poinsettias» sur un lit de laitue accompagnés de fondue parmesan fait maison en forme de bas de Noël, de cloches, etc.

« Ou encore je découpais du beurre froid ou du fromage en toutes sortes de formes : des étoiles, des petits bonhommes, des bas de Noël. Important de préciser lequel est lequel, car on rit encore de la face d’oncle Jean lorsqu’il a mangé un carré de beurre pensant que c’était du fromage. Ho! Ho! Ho!»

Merci tantine!

Si vous avez des questions à poser, ne vous gênez pas. On vous répondra.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone