iStock

La vérité sur les murs végétaux

Beaucoup de mythes persistent au sujet des murs extérieurs végétalisés. Les avantages sont indéniables, mais nombreux sont ceux et celles qui n’osent pas se risquer car ils entendent toutes sortes de faussetés. Nous faisons le point pour vous.

  • Les plantes grimpantes combattent les îlots de chaleur. Vu les étés torrides que nous réserve le réchauffement climatique, c’est une excellente chose. Il fait plus frais l’été. Et l’air ambiant est meilleur.  
  • Les plantes grimpantes prolongent la durée de vie du mur extérieur en jouant le rôle de bouclier contre les intempéries qui détériorent le mur avec le temps : rayons ultraviolets, pluies, grêle, humidité excessive.
  • Un microclimat se crée entre les plantes et le mur. Il protège celui-ci contre les écarts extrêmes de température et les polluants atmosphériques.
  • Les plantes grimpantes ne concentrent pas l’humidité contre le mur. Au contraire, elles forment un couvert végétal qui protège le mur contre l’excès d’eaux pluviales.

    iStock
    iStock
  • Les murs de briques ou de pierres sont les meilleurs revêtements pour accueillir une plante grimpante. Pour les autres revêtements (bois, vinyle, aluminium, surfaces peintes), suffit d’installer un support à plantes à une distance d’un à deux pieds du mur.
  • Les plantes grimpantes ne détruisent pas les revêtements extérieurs. Plusieurs espèces, comme le lierre de Boston et la vigne vierge, s’y accrochent comme des ventouses, mais sans abîmer le matériau.
  • Une plante grimpante peut abîmer le matériau si on l’arrache de façon violente. Aussi, le mur doit être sans défaut avant de laisser la plante grimper. Un matériau abîmé offre des prises aux plantes. C’est là qu’un problème peut survenir. La qualité de la construction du mur est aussi à prendre en considération.  
  • On dit que si le mortier d’un mur de brique ne cède pas aux grattements d’une clé de métal, c’est que le mur peut accueillir les plantes.
  • Certaines plantes préfèrent s’agripper directement au mur, comme les plantes à ventouses ou à crampons. D’autres préfèrent les supports. C’est très important à savoir puisqu’une espèce de plante grimpante trop lourde peut abîmer le mur.  
  • Certaines plantes grimpantes s’adaptent mieux à certains revêtements extérieurs. D’autres s’adaptent plus facilement à notre environnement. Elles ont leurs caprices. Informez-vous auprès d’un botaniste ou d’un centre d’horticulture.
  • On peut toujours changer d’idée et procéder à l’enlèvement de la plante. Par contre, il faut beaucoup de doigté pour ne pas endommager le mur. Donc, beaucoup de patience.
  • Bien sûr, il faut veiller à l’entretien annuel des plantes. Faut les tailler annuellement. C’est le moment idéal pour inspecter l’état du mur.
  • Si vous ne pouvez supporter les oiseaux et les insectes, évitez le mur végétalisé.
Photos: iStock.com
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page