Ventilateur de plafond : d’hier à aujourd’hui

Depuis 10 ans, les ventilateurs de plafond se sont taillé une place en design intérieur tout comme en économie d’énergie. Une panoplie de modèles s’adapte maintenant au style de chacun. Du traditionnel au High tech en passant par le contemporain. On retrouve des ventilateurs pour toutes les pièces de la maison, walk in inclus.

Par ce temps chaud et humide, l’efficacité prime. Alors comment choisir le bon? Plusieurs fournisseurs offrent des repères selon la superficie de la pièce et la hauteur du plafond. En voici un résumé :

Type et/ou superficie ou type de la pièce

Diamètre du ventilateur
Hall d’entrée ou petite pièce jusqu’à 65’ 2 (pieds carrés) 24’’ à 30’’ (pouces)
Pièce jusqu’à 225’ 2 42’’ à 44 ’’
Pièce jusqu’à 400’ 2 52’’ à 56’’
Pièce de plus de  400’ 2 60’’ à 72’’ ou plusieurs 52’’
Pièce de plus de 18’ de long 2 ventilateurs moyens de 44’’
*Pour la cuisine, choisir des pales avec un fini lisse qui se lave bien

_

Hauteur du plafond Longueur de tige
8’ 4’’ (standard)
9’ 12’’
10‘ 18’’
11’ 24’’
12’ 36’’
13’ 48’’
14’ 60’’
15’ 72’’

L’inclinaison des pales – et non le nombre – influence la puissance et le rendement du ventilateur. « Plus l’inclinaison est prononcée, plus la force de ventilation sera élevée. » (luminairejanco.com)

Fait non négligeable en cet ère écolo : vous pourriez économiser jusqu’à 40 % de votre facture d’électricité en été et 10 % en hiver avec les modèles ENERGY STAR®. Ils consomment l’équivalent en énergie d’une ampoule de 100 watts. Durant l’été, une baisse de 7° est possible avec une bonne ventilation (montecarlofans.com).

Tous les ventilateurs permettent une meilleure circulation d’air. Le secret semble être de choisir les bons et de savoir les ajuster selon les circonstances.

En été* : On fait tourner les pales dans le sens des aiguilles d’une montre. L’air sera ainsi poussé vers le bas.

*Avec un climatiseur : Comme l’air froid va vers le sol, un ventilateur permettra un meilleur rendement si on tourne les pales dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. L’air froid montera vers les plafonds et circulera mieux pour le confort de tous.

En hiver : C’est au tour de l’air chaud – un habitué des hauteurs – de descendre. On tourne donc les pales dans le sens contraire d’une montre (antihoraire).  L’air chaud voyage dans toute la pièce.

Pour bien ajuster notre ventilateur, je vote pour une télécommande au lieu des chaînettes! Fini de monter sur une chaise, le coup cassé à éviter les pales pendant qu’on observe si on a sélectionné la bonne vitesse, le bon éclairage ou le bon sens de la rotation. Qu’en pensez-vous?

Le plus important à mon avis est d’éviter de se retrouver avec un ventilateur bruyant dans quelques années parce que des particules de poussière ou de corps gras s’y seront infiltrées, faisant danser le « hula houp » à votre ventilateur débalancé. Cela vaut la peine d’investir dans un modèle ultra silencieux avec un moteur scellé au zinc. Ce matériau a la propriété d’absorber les vibrations (luminairejanco.com).

Rappel : tous les fabricants recommandent de faire installer les ventilateurs par des experts qui respectent les règles de l’art.

Sources :

www.luminairejanco.com

www.banvil2000.com

www.montecarlofans.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone