Ventes flamboyantes en octobre

iStock
iStock

Les ventes résidentielles dans la grande région de Montréal ont poursuivi sur leur lancée annuelle en octobre. Reste à voir si les nouvelles mesures hypothécaires, qui pèsent sur le marché depuis peu, les freineront en novembre. Et si oui, dans quelle proportion.

Daniel Dagenais, président du conseil d’administration de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) nous met dans le contexte:

«Les résultats d’octobre suivent la tendance observée depuis le début de l’année. Il est trop tôt pour voir une quelconque incidence des nouvelles règles hypothécaires qui sont entrées en vigueur au milieu du mois. D’une part, il faut savoir que les ventes enregistrées portent sur des promesses d’achat qui ont habituellement été effectuées quelques jours auparavant. D’autre part, le délai entre l’annonce des nouvelles règles (3 octobre) et leur mise en application (17 octobre) ne donnait pas suffisamment de temps aux acheteurs pour devancer leur achat afin d’éviter d’être soumis aux nouvelles modalités.»

Selon la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers, les ventes ont augmenté de 8% en octobre, par rapport à octobre 2015. C’est le plus beau mois d’octobre en termes d’activités depuis 2009. Et nous sommes en présence d’une 19e hausse mensuelle des ventes au cours des 20 derniers mois.

Voici les données rapportées textuellement.

Variation des ventes par secteurs

* Chacun des cinq principaux secteurs de la région métropolitaine de Montréal a participé à la croissance des ventes en octobre.

* Vaudreuil-Soulanges a affiché la plus forte progression d’activité, alors que le nombre de transactions y a bondi de 45 %.

* La Rive-Sud (+10 %), l’île de Montréal (+6 %), la Rive-Nord (+6 %) et Laval (+6 %) ont également vu leur nombre de transactions augmenter par rapport à un an plus tôt.

iStockphoto
iStockphoto

Statistiques par catégories de propriétés

* La copropriété et le plex ont enregistré des hausses de ventes de 13 % et de 12 %, respectivement, tandis que l’unifamiliale a vu son nombre de transactions croître plus modestement, soit de 5 %.

Au chapitre des prix

* À l’échelle de la RMR, le prix médian des unifamiliales a affiché une légère hausse de 1 % par rapport à octobre 2015, pour s’établir à 302 500 $.

* La moitié des copropriétés se sont transigées à un prix supérieur à 245 000 $, ce qui correspond à une augmentation du prix médian de 2 % sur un an.

* Finalement, après avoir augmenté de 7 % au cours du mois précédent, le prix médian des plex de 2 à 5 logements (460 000 $) a progressé de seulement 1 %.

Avec 28 736 inscriptions sur le système Centris® des courtiers immobiliers, l’offre de propriétés à vendre s’est raréfiée pour un treizième mois consécutif. Ce résultat représente un recul de 13 % depuis un an et de la plus importante diminution à ce chapitre depuis que la tendance baissière a débuté l’automne dernier.

Photo: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone