iStock

L’unifamiliale se vend vite à Montréal

En octobre, les ventes résidentielles ont bondi de 7% dans la grande région de Montréal par rapport à octobre 2016. Ce fut le mois d’octobre le plus actif dans les huit dernières années.

Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM), commente: « Les segments de l’unifamiliale et du plex étant de plus en plus favorables aux vendeurs, on observe des délais de vente qui raccourcissent. En moyenne, les unifamiliales vendues en octobre sont demeurées 78 jours sur le marché, soit 13 jours de moins qu’à la même période l’an dernier. Les plex ont quant à eux trouvé preneur en 81 jours (-3 jours). À titre comparatif, le délai de vente moyen pour la copropriété était de 103 jours (en baisse de 17 jours) alors que les conditions du marché sont considérées comme équilibrées pour ce type de propriété.»

Voici les données d’octobre provenant de la banque de données Centris. Le texte de la CIGM est reproduit intégralement.

Variation des ventes par secteurs

  • Tous les principaux secteurs géographiques de la RMR montréalaise ont contribué à la croissance en octobre.
  • L’île de Montréal et le secteur de Vaudreuil-Soulanges se partagent la tête, avec une augmentation des ventes de 11 % par rapport à la même période l’année dernière.
  • Laval, la Rive-Nord et la Rive-Sud ne sont pas en reste, avec des hausses respectives des ventes de 5 %, de 4 % et de 2 %.

Statistiques par catégories de propriétés

  • Le segment de la copropriété a encore une fois donné le ton, grâce à un bon de 13 % du nombre de transactions à l’échelle de la RMR en octobre. Cela fait maintenant six mois consécutifs que la copropriété enregistre des hausses de ventes supérieures à 10 %.
  • Le segment des plex de 2 à 5 logements a également bien fait, alors que les ventes ont crû de 9 %.
  • Les ventes d’unifamiliales ont quant à elles augmenté de 3 %.

Au chapitre des prix

  • À l’échelle de la RMR, le prix médian des maisons unifamiliales s’établissait à 320 000 $ en octobre, soit 5 % de plus qu’un an plus tôt.
  • Le prix médian des plex a lui aussi progressé de 5 %, à 482 500 $.
  • Pour la copropriété, le prix médian a atteint 255 000 $, ce qui correspond à une augmentation de 4 %.

Fait à noter: le nombre d’inscriptions en vigueur a baissé de 12 % comparativement à octobre 2016.

Photo : iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *