iStock

Un poison mortel dans votre maison?

On ne le voit pas, on ne le sent pas, mais lorsque portes et fenêtres se ferment pour l’hiver, le gaz peut devenir mortel. On l’appelle le radon.

Ce gaz peut provoquer le cancer du poumon. Selon Santé Canada, 3200 Canadiens meurent de ce cancer chaque année au pays à cause du radon.

«On sait également que le tabagisme associé à une exposition à long terme au radon augmente drastiquement les chances de développer un cancer. C’est un véritable cocktail explosif», signale Geneviève Tremblay, inhalothérapeute et directrice des programmes de soutien, d’éducation et de sensibilisation à l’Association pulmonaire du Québec (APQ).

Le radon est un gaz radioactif car il est issu de l’uranium. Il se «cache» dans la terre et dans les roches autour de la résidence. Il grimpe à l’intérieur en passant par les fissures des planchers et des fondations, par les drains, par tout ce qui est ouverture.

Y a-t-il du radon chez vous? Oui. Faut-il s’alarmer? Non, car le radon est partout. Par contre, il se concentre parfois dans certains endroits et c’est ça qui est dangereux.

Pour savoir si votre famille est en danger, suffit de vous procurer un appareil à la quincaillerie ou à l’organisme de santé communautaire du coin. Ou même en ligne. Cet appareil s’appelle dosimètre. Sinon, un professionnel viendra mesurer le taux de radon chez vous si vous en faites la demande.

Nous sommes dans le meilleur moment  de l’année pour faire le test car l’arrivée du froid nous oblige à garder portes et fenêtres fermées. Pour un meilleur résultat, Santé Canada vous suggère de poursuivre le test durant trois mois. Donc, vous avez jusqu’au début du mois d’avril pour faire le test. Faut donc le démarrer avant la mi-janvier.

«Le meilleur endroit pour faire le test est l’étage le plus bas que les membres de la famille utilisent plus de 4 heures par jour», explique Dominique Massie, directrice générale de l’APQ.

«Par exemple, si vous avez des chambres au sous-sol, il est préférable de faire le test à cet étage. Comme le gaz provient du sol et se dissipe en montant, vous obtiendrez un résultat plus pertinent en testant le plus bas niveau occupé de votre maison.»

Vous n’avez qu’à laisser le dosimètre sur un meuble, à peu près à la hauteur du visage, et l’appareil fera le reste. Vous pouvez vous le procurer à prix modique en communiquant avec l’Association pulmonaire du Québec (APQ) au 1-888-POUMON-9 du lundi au vendredi ou le commander en ligne au pq.poumon.ca/.

Si jamais vous découvrez que votre maison est un réservoir à radon, restez calme. Il existe différentes techniques pour diminuer le taux de radon de 80%.

Pour en savoir plus, consultez le site Web de l’APQ ou de  Santé Canada.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone