Un million de logements vides dans une seule ville!

 

Hier, je vous parlais des problèmes immobiliers de la Chine causés par la frénésie d’un marché survolté (le billet Une Chinoise nostalgique). Mais pendant qu’on s’arrache les logements dans des villes gigantesques comme Hong Kong, Shanghaï et Pékin, des millions de logements en région ne trouvent pas preneurs.

À vrai dire, des villes entières ne trouvent pas preneurs! 

Le cas le plus connu est la ville de Kangbashi, érigée de toutes pièces par le gouvernement en l’espace de cinq ans seulement. Ca devait urger quelque part.

Devant la ruée des paysans vers les métropoles du pays, le gouvernement a tenté de venir en aide aux régions en construisant des logements à la tonne. Mais c’est un flop!  

Supposons que l’on se transpose à Kangbashi juste en claquant les doigts. Que verrions-nous? Nous verrions un million d’unités d’habitations désertes (bungalows et duplex), des immeubles à bureaux vides, des salles de cinéma vides, des parcs urbains sans enfants, des terrains de sports sans vie. Des musées et des théâtres à peine fréquentés. Pourtant, tout ça est flambant neuf!  

Kangbashi a été construite pour accueillir 1 500 000 personnes. Elles seraient 500 000 actuellement. Conséquences : la circulation est incroyablement fluide sur les autoroutes et les piétons sont absents des trottoirs. Le stress urbain, connais pas! Et on peut en déduire sans se tromper que Kangbashi ne souffre pas d’un excès de pollution. Les gaz à effet de serre!  Que c’est ça? 

Kangbashi est construite dans une région minière, non loin de la frontière de la Mongolie. Ou bien on s’attendait à un boom de l’industrie minière, ou bien le ralentissement économique a joué un rôle. Ou bien c’est une combinaison des deux facteurs. Ou encore les paysans se foutent de la gueule du gouvernement communiste.    

Ce qui me fait sourire, c’est que j’ai maintes fois entendu des voyageurs me dire : « Si tu veux vivre une expérience de voyage unique, une vraie, va à Hong Kong. C’est absolument débile! Le bruit, le trafic, les enseignes lumineuses, la marée humaine sur le trottoir, c’est unique au monde! »

Kangbashi au nord, Hong Kong au sud. Les Chinois ont vraiment tout pour eux! C’est leur siècle!

Photo Kangbashi (Vincent Vanderveken) et Hong Kong (Global Times) 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone