Un immeuble insolite dans notre cour

Habitat 67. Wikipedia
Habitat 67. Wikipedia

Nous, blogueurs de Via Capitale,  faisons le tour du monde pour vous trouver des immeubles inusités. Pourtant, dans notre propre cour, se dresse un complexe qui fait écarquiller les yeux des touristes qui ont la chance de le croiser. Nous, on le voit peu car il se coule dans le paysage depuis près d’un demi-siècle: Habitat 67.

Observez-le et vous ne tarderez pas à l’inclure dans la catégorie des bâtiments insolites. Car il l’est vraiment!  Tous ces cubes déposés les uns sur les autres donnent une architecture qui flirte avec le grotesque, un peu comme les oeuvres de Gaudi à Barcelone.

Si l’utilisation du mot grotesque vous irrite, sachez que nul autre que Victor Hugo a déjà déclaré : « Le grotesque est, selon nous, la plus riche source que la nature puisse offrir à l’art. »

Construit dans le cadre d’Expo 67 dont l’un des thèmes était justement l’habitation, Habitat 67 est un produit de l’obsession de l’époque de construire à la verticale afin de répondre à la densité urbaine grandissante. C’est en quelque sorte une solution futuriste aux besoins à venir.

Le pavillon a été visité par des milliers de gens accourant de partout dans le monde.  Après avoir été utilisé par le gouvernement fédéral, le complexe s’est transformé en copropriétés dans les années 80.

Selon Wikipédia, « l’immeuble compte 158 appartements, de quinze types différents, occupant de un à quatre modules, la majorité en occupant deux ou trois. Chaque appartement bénéficie au moins d’une terrasse privée, située sur le toit d’un autre module. Ces terrasses peuvent être agrémentées d’un solarium. Chaque logement présente trois orientations et offre des vues sur la ville de Montréal ou sur le fleuve.

« Les « cubes » répartis sur douze étages font partie intégrante de la structure de béton précontraint, qui compte également trois colonnes d’ascenseurs monumentales desservant les appartements, ainsi que des passerelles protégées par des parois de plexiglas, situées au 6e et au 10e étage. »

La construction d’Habitat 67 a été financée par la Société canadienne d’hypothèque et de logement. En 2009, il est devenu le premier édifice moderne au Québec à recevoir le titre de monument historique.

source : Wikipedia

Habitat 67 est la première oeuvre de l’architecte québécois Moshe Safdie, lui ouvrant la voie à une carrière internationale. Parmi les nombreuses réalisations de Safdie à travers le monde, Habitat 67 reste peut-être son oeuvre la plus connue. À tout le moins la plus spectaculaire.

Habitat 67 reste encore aujourd’hui un symbole de l’Exposition de 1967.

Photos : 1) Habitat 67, vue partiel. Wikipedia Wladyslaw

2) Habitat 67, panorama, Wikipedia CC Attribution-Share Alike, Vassgergely

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone