Un hôtel qui vole dans le ciel…avec vous à bord?

Mon dernier billet dans la section  « Saviez-vous que…? » vous avait fait découvrir The World, ce paquebot qui fait le tour du monde depuis sept ans, sur lequel des gens fortunés achètent l’un des 165 logements ou studios qu’ils aménagent suivant leur goût. Le paquebot est leur résidence. Ils n’ont qu’à franchir la porte de leur « maison » pour marcher dans les rues de Hong Kong ou encore visiter l’Arctique. Stupéfiant!

Mais à comparer au The Manned Cloud de l’équipe du designer français Jean-Marie Massaud,  le paquebot, c’est de la petite bière!

En collaboration avec Onera (le centre français en recherche aérospatiale) l’artiste Massaud a conçu un dirigeable qui voyagera à 150 kilomètres à l’heure en moyenne. Ses dimensions? 210 mètres de long, 82 mètres de large et  52 mètres de haut.

À quoi servira-t-il? À vous accueillir dans l’une des nombreuses chambres de l’hôtel qui voyagera à travers les nuages! Chaque voyage durera trois jours! En glissant doucement dans le ciel, les passagers pourront admirer la terre dans toute sa splendeur.

Le design est futuriste. Le dirigeable aura l’air d’une grosse baleine blanche traversant le ciel. Pour les esprits romantiques, il évoquera un gros nuage! À l’intérieur, les passagers jouiront d’un confort royal, impossible à trouver dans un avion. Restaurant, bibliothèque, spa, bar, salle d’entraînement, tout ça réparti sur deux étages. Sans oublier le « sun deck ».

Contrairement au paquebot, le dirigeable permettra aux 55 passagers (40 clients plus l’équipage) de déposer le pied dans des zones qui, faute de routes ou d’aéroports, se révèlent inaccessibles et échappent à l’œil humain. 
C’est une façon très écolo de voyager puisque « l’hôtel dans les nuages » comme on l’appelle ne laissera aucune trace de son passage. Ni dans le ciel, ni sur la terre!

On se met d’accord pour dire que ce n’est pas le commun des mortels qui aura le budget pour réserver une chambre à bord de l’hôtel volant. C’est l’évidence même!

Mais je vous gage que Guy Laliberté montera à bord un jour. S’il est capable de se payer un voyage dans l’espace interplanétaire, pourquoi pas un dirigeable! Rien n’est trop beau pour le fondateur du Cirque du Soleil.

Pour des photos spectaculaires, vous n’avez qu’à taper « hôtel dans les nuages » ou « The manned Cloud ». Cela vaut la  peine!

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone