Un espace de travail efficace

Vous en avez marre de votre bureau à la maison. Vous êtes souvent dérangé ou vous trouvez l’espace mal structuré. Vous avez décidé de consacrer une portion de vos vacances à rénover votre espace de travail, ou peut-être à le créer si vous venez de faire votre entrée dans la sphère des travailleurs autonomes.

La porte de votre bureau ne vous isole pas suffisamment? Il existe une solution draconienne: sortir le bureau de la maison. Beaucoup l’ont fait. Certains ont même rénové une chambre à proximité du logis familial, quitte à payer un loyer.

Pourquoi ne pas transformer le cabanon au fond du jardin en espace de travail? Ce fut l’option de l’auteur Roald Dahl (Charlie and the Chocolate Factory jouée par Johny Depp au cinéma) et celle de l’écrivain russe Anton Tchekhov qui avait aménagé un pavillon derrière sa propriété.

Sinon, il y a le garage. Certains travailleurs autonomes y aménagent leur bureau.

iStockphoto
iStockphoto

Solution moins radicale: ouvrir une porte extérieure tout en condamnant celle communiquant avec l’intérieur de la maison.

Il faut élargir l’espace entre vous et votre famille, vos amis, vos voisins, qui hésiteront à franchir la distance avant de venir vous importuner.

Si toutes ces idées vous rebutent, considérez l’espace sous les combles de la maison. L’endroit n’est pas à négliger. Les travailleurs autonomes se réfugient souvent au sous-sol. Pourtant, il est plus difficile de monter l’escalier que de le descendre. Votre entourage sera moins porté à vous déranger.

Si vous voulez conserver votre bureau actuel, ajoutez une séparation entre vous et votre entourage. Ce peut être un paravent, une cloison de verre ou même une bibliothèque couvrant le mur. Plus elle sera massive, plus elle sera efficace.

Vous n’avez aucun problème avec l’entourage, mais vous trouvez l’aménagement de votre bureau inadéquat. Première étape: observez autour de vous et interrogez-vous. De combien d’espace avez-vous réellement besoin? Comment le structurer?

iStockphoto
iStockphoto

Si vous recevez de plus en plus de visiteurs liés à votre travail, divisez votre espace en deux zones: l’une réservée à votre travail en solitaire, l’autre à l’accueil des visiteurs, ou même à l’employé que vous avez embauché récemment.

iStockphoto
iStockphoto

Avez-vous des manies qui, inexplicablement, vous aident à mieux vous concentrer? Il faut leur céder. La qualité de votre travail en dépend. On raconte que Mozart travaillait souvent incliné sur sa table de billard. Il poussait une boule de la main, écrivait quelques notes, repoussait la boule qui revenait, puis écrivait d’autres notes.

iStockphoto
iStockphoto

Certains ressentent le besoin de marcher tout se parlant à eux-mêmes. Il faut donc de l’espace. D’autres préfèrent travailler sur une table massive au lieu d’une table légère. Pourquoi? Ils ne sauraient le dire.

Un conseil: configurez votre espace de travail en fonction de votre santé. De plus en plus de Start-ups et entreprises comme Google exigent de leurs employés qu’ils travaillent debout. Les recherches scientifiques le prouvent: il faut éviter de travailler trop longtemps assis.

Pour soutirer le maximum d’efficacité, achetez un tapis roulant sur lequel vous pourrez «déambuler» lentement tout en travaillant. L’impact sur le pouvoir de concentration est remarquable.

Si vous préférez la position assise, levez-vous à chaque demi-heure pour un cinq à dix minutes de marche ou d’exercice léger.

Faut-il des bacs autour de vous pour éviter de tout répandre? Les documents sont-ils faciles d’accès? Saviez-vous que des lampes de table réglables sont préférables aux plafonniers pour vos yeux?

Si l’espace de travail est restreint, ne perdez pas de vue que des meubles sur mesure permettent de tirer profit de chaque centimètre carré.

 

Photos: iStockphoto

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone