Un chalet perdu au cœur de Paris

 

Peut-on imaginer un chalet genre cabane de bois planté au beau milieu de Montréal, comme résidence permanente? Ce serait fou, n’est-ce pas!

À Paris, ville par excellence de l’insolite dans l’immobilier, ça existe!

Non seulement le chalet existe, mais on a failli le jeter à terre pour faire place à un immeuble à logements. Si le chalet est toujours debout, c’est en bonne partie grâce à son jeune locataire qui s’est levé un bon matin et a décidé que, non le chalet n’allait pas disparaître!

Samuel Cahu, 24 ans, a ouvert la machine. Il a entrepris des recherches dans les archives de Paris et découvert que le chalet existait déjà en 1881. Pensez-y! Victor Hugo vivait toujours, la tour Eiffel n’existait pas, Toulouse-Lautrec faisait sensation à Montmartre. 

Samuel a aussi découvert que l’année de la construction d’un chalet voisin, identique au sien mais disparu aujourd’hui, remontait à 1868. Ça commence à faire loin!

Excité, le gars a ouvert un site internet, mis une pétition en circulation et écrit au maire de Paris pour réclamer la protection du bâtiment.

Comme la photo le montre, le dernier chalet de la Ville Lumière évoque celui des Alpes. Fait de bois, muni d’un balcon et d’une terrasse, le chalet fait figure de mouton noir dans le 19e arrondissement. Bâtiment trapu et sombre entouré d’immeubles à logement qui le surplombent, il vaudrait 450 000 euros. Superficie habitable: 100 mètres carrés. Hauteur: dix mètres.

Le propriétaire étant décédé, les héritiers l’avaient mis en vente, mais Samuel n’avait pas le fric pour l’acheter. Et au malheur, le futur propriétaire avait l’intention de le raser pour bâtir un immeuble de 18 mètres de hauteur. 

Armé d’une pétition de 3000 noms, Samuel a réussi à gagner du temps, le Conseil de Paris ayant placé le chalet sous la protection patrimoniale de la ville. Car le chalet est toujours à vendre. Son avenir reste incertain pour le moment, le temps que des experts établissent sa valeur historique.  

Remarquez que la sauvegarde du chalet ne fait pas l’unanimité. Jamais vraiment rénové, il arrache d’un côté l’admiration de beaucoup de Parisiens. En même temps, d’autres réclament qu’on le retape. Ils estiment que le bâtiment fait cabane dans le décor.

Pour en savoir plus: sauvezlechalet.com

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone