Toute la famille s’amusera

J’ai redécouvert Montréal en parcourant fébrilement les pages du livre. Depuis, je marche souvent la tête haute, les yeux fixés sur les toits des maisons.

Le livre est magnifique et s’intitule Les couronnements de Montréal, signé Pierre Phillipe Brunet et Jean O’Neil.

Si mon fils était encore enfant, je lui ferais dessiner un fronton, une lucarne, un parapet, une mansarde, une tourelle et autres fantaisies tirées du livre, puis je l’emmènerais faire une balade dans les quartiers indiqués.

iStockphoto
iStockphoto

Le jeu serait facile. Une sorte de Trouvez Charlie. Je lui dirais: «Trouve-moi un fronton!», «Trouve-moi une lucarne», «Trouve-moi un parapet!» et ainsi de suite. Le connaissant, il en aurait raffolé. Du même coup, je l’aurais sensibilisé aux charmes des belles maisons.

Mais vous, vos enfants ou petits-enfants sont encore jeunes. Jouez avec eux. Vous les promenez des lucarnes folichonnes et vertes de la rue Ontario à la tourelle coiffée de la couronne d’un roi à la rue de la Visitation; des lucarnes flamboyantes de la rue Saint-Urbain et de la rue de Bullion aux vitraux de l’avenue Seymour et au fer à cheval du boulevard Maisonneuve, sans compter cette structure verte, massive et étrange du chemin de la Côte Sainte-Catherine.

iStockphoto
iStockphoto

Vous pouvez concentrer vos balades familiales par rue, comme celles de St-Denis et de Sherbrooke, puis par quartier : Westmount, Saint-Henri, Vieux-Montréal, centre-ville, Plateau Mont-Royal, Outremont, Pointe Saint-Charles, Hochelaga Maisonneuve.

À l’endos du livre, on lit: «Ce livre en est plutôt un d’émerveillement devant l’étalage de fantaisies spontanées, issues de traditions séculaires et bien assises, qui s’affichent dans des formes et sous des couleurs variées, souvent flamboyantes, au-dessus de nos préoccupations quotidiennes et de nos pas perdus. Émerveillement réservé à ceux et celles qui regardent haut, qui aiment les bandes dessinées quand elles se lisent de haut en bas ou de bas en haut, de gauche à droite ou l’inverse, tout au long de nos rues. Un livre d’images pour ceux et celles qui veulent y reconnaître leur maison aussi bien que leur ville. »

Très bien dit.

Vous pouvez emprunter le livre à la bibliothèque du coin, sans doute, mais lorsque vous l’aurez parcouru, mon petit doigt me dit que vous l’achèterez. Il vous inspirera peut-être à ajouter une touche personnelle à votre maison.

Référence:

Les couronnements de Montréal, Pierre Phillipe Brunet et Jean O’Neil, Hurtubise, 2002, 148 pages

Photos: iStockphoto

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone