Archives pour l'étiquette vol

Les murs de la chambre ont disparu!

Chambre d'ambre Murs WIKIPEDIA inusite
Chambre d’ambre de Jeanyvan sur Wikipedia Commons

On se moquait d’Indiana Jones à l’époque. Bah, ce n’est qu’un film, disait-on, en regardant Les aventuriers de l’arche perdue.  Les chasseurs de trésor, ça n’existe plus. Des archéologues à la recherche de l’arche d’alliance,  ce n’est que fiction tout ça.

D’abord, il est bel et bien vrai que certains archéologues espèrent toujours mettre la main sur l’arche d’alliance, à moins qu’elle n’ait été détruite. Ils le font sans lasso et sans armes, mais ils la cherchent.

Ensuite, les chasseurs de trésors existent. Et l’un des trésors les plus convoités reste les murs de la Chambre d’ambre. Pourquoi? Parce que six tonnes d’un ambre rarissime couvrent les murs.  Ce à quoi s’ajoutent de l’or et des miroirs précieux.

Transportons-nous en Russie au temps des tsars. En 1701, un monarque prusse ordonne la construction de la chambre au château Könisberg. En 1716, dans le cadre d’une manœuvre politique, il en fait cadeau au tsar Pierre le Grand qui décide d’accroître la splendeur de la chambre par d’autres travaux. Parachevée en 1755, la Chambre d’ambre déménage du palais d’hiver au palais d’été, près de Saint-Petersbourg. Continuer la lecture

Deux billets de cinéma ou une assurance locataire?

Source : iStockphoto LP. Tous droits réservés

Après Desjardins Assurances générales en juillet, c’est au tour de TD Assurance de tirer la sonnette d’alarme.

Selon un sondage commandé par l’institution financière, 38% des locataires de moins de 35 ans ne possèdent pas d’assurance locataire. Le pourcentage recoupe celui de Desjardins selon lequel 35% des 18 à 34 ans n’ont souscrit à aucune assurance habitation au Québec. Continuer la lecture

Cachette antivol

Bouche ouverte, yeux ronds, je regarde les contenants ouverts et vidés de confiture, moutarde, ketchup, liqueur, bière, olives, farine, gruau, sucre, sel qui tapissent la table, les chaises, le plancher, les électro, les murs. Des tiroirs renversés et des plats de plastique, de céramique aux quatre coins de la cuisine ajoutent une touche «la fin du monde est arrivée». Une grimace de dégoût a tout de suite suivi – en partie à cause de l’odeur. L’image de mon enfance d’un futur marié dégoulinant de mélasse, moutarde, ketchup – et j’en passe – attaché dans une mini remorque que ses «chums» promenaient dans les rues m’est revenue. Même sensation d’irréalité, de dégoût, d’incompréhension. Continuer la lecture